Visite d'amitié et de travail au Togo : ATT pour la consolidation et le renforcement des relations bilatérales

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Faure GnassingbeAu menu du cérémonial d’accueil, accolades entre les deux Chefs d’ETAT, remise de bouquet de fleurs au Président ATT par une demoiselle d’honneur, exécution des hymnes nationaux, revues des troupes et salutations des corps constitués. Une importante délégation de la communauté malienne vivant à Lomé était aussi présente à l’aéroport pour saluer et souhaiter la bienvenue au Chef de l’Etat. A la fin du cérémonial d’accueil qui a duré près de trois quarts d’heure, les deux Chefs d’Etat se sont retirés au salon d’honneur de l’aéroport où ils ont ont eu leurs premiers entretiens en tête-à-tête à l’abri des flashes, caméras et micros de la meute de journalistes qui avait pris d’assaut le tarmac de l’aéroport.

L’entente cordiale

Au terme de ce premier tête-à-tête, Faure et ATT se sont engouffrés dans une grosse cylindrée officielle, suivis par le reste de la délégation. Le cortège présidentiel a traversé la ville de Lomé à la vitesse d’un éclair dans un impressionnant concert de sirènes. Direction la villa des hôtes où le président TOURE a pris ses quartiers.

A peine le tour du propriétaire effectué qu’il fallait partir sur les chapeaux de roue pour le tout nouveau palais de la présidence au quartier de Kégué. C’est le premier Ministre démissionnaire mais reconduit, Gilbert HOUNGBO, qui est venu chercher le président TOURE et sa suite. Au programme, déjeuner, entretiens entre les deux Chefs d'État et rencontres bilatérales entre ministres et experts maliens et togolais.

ATT qui avait été un des grands absents à la cérémonie d’investiture du 3 mai dernier à Lomé a mis à profit cette visite pour féliciter chaleureusement le président Faure pour sa brillante réélection à la tête du Togo à la suite d’un scrutin jugé apaisé et sans violence. Le Chef de l'État a saisi l’opportunité que lui offrait ce bref séjour au Togo pour formuler à l'endroit de son jeune homologue des vœux de plein succès dans l’accomplissement de son nouveau mandat.

L’entente cordiale qui a caractérisé cette visite d’amitié et de travail du président TOURE a Lomé a été largement exprimée dans le communiqué final qui a été rendu public à la fin du séjour. On y lit notamment que le président Faure a rendu un vibrant hommage à ATT pour tous les efforts qu’il déploie en faveur de la paix, de la sécurité et de la consolidation de la démocratie au Mali.

D’une seule voix, les deux Chefs d’Etat ont souligné que la paix et la sécurité, facteurs de stabilité, doivent être, à tout instant, sauvegardées afin que soient créées les conditions de l’édification de l’Etat de droit et d’un développement économique harmonieux et durable.

S’agissant de l’intégration dont le Mali et le Togo sont des chantres, les deux présidents ont réaffirmé leur foi en l’intégration économique de la sous-région et ont convienu d’œuvrer davantage à préserver la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique de l’Ouest.

Dans leurs entretiens, Faure et ATT ont fait un tour d’horizon de la situation politique dans la sous-région ouest-africaine. C’est ainsi qu’ils ont salué l’évolution positive encourageante de la situation politique notamment en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Niger. Mais ils ont exhorté la classe politique de chacun de ces pays à préserver le dialogue et la concertation pour la consolidation de la paix et la poursuite sereine de leurs processus électoraux.

Ils ont aussi exprimé leur ferme volonté à combattre, dans le cadre des accords en vigueur au sein de la CEDEAO et de l’UEMOA, les fléaux que sont le trafic des enfants, la criminalité transfrontalière organisée, le commerce illicite des armes légères et le terrorisme qui sont autant de maux qui entravent le développement harmonieux des pays de la région.

Les Chefs d’Etat malien et togolais se sont également inquiétés du changement climatique dont les effets néfastes sont de nature à anihiler les efforts de développement de nos pays. Ainsi, ils ont ont relevé la nécessité d’un cadre international équitable et effectif auquel toute la communauté internationale sera partie prenante en vue de l’adoption, dès que possible, d’un nouvel instrument juridique complet et contraignant qui devra prendre en compte la position commune africaine et les progrès réalisés à travers l’Accord de Copenhague (COP15). A cet effet, ils ont réaffirmé leur détermination à travailler étroitement en vue d’une participation active de leurs deux pays à la 16ème Conférence des Parties (COP16) à Cancun, au Mexique, et lancé un appel pressant aux pays développés pour le respect des engagements souscrits.

Enfin, pour coller à l’actualité récente dans la sous-région, ATT et Faure ont exprimé leur profonde tristesse suite au décès de leur Frère et Ami le Président Umaru YAR’ADUA et adressé leurs sincères condoléances au Gouvernement et au peuple nigérians ainsi que leur vive compassion à la famille de l’illustre disparu.

Comme à son habitude et malgré un calendrier particulièrement serré, le président TOURE a tenu à rencontrer une délégation de la communauté malienne résidant au Togo. Au menu des échanges, les dernières évolutions de la situation nationale et sous-régionale. Des échanges, il ressort que les Maliens du Togo vivent en parfaite intelligence avec les populations locales. Leurs différents porte-parole ont dit au Chef de l’Etat leur fierté d’être maliens, et d’appartenir à la communauté africaine la mieux traitée au Togo. ATT les a encouragés à cultiver davantage le sens de la fraternité, de l’amitié et de l’entente. D’ailleurs, leur a-t-il dit, je viens de demander au président Faure de veiller sur vous. Dans cet exercice, ATT était secondé par le Dr. Alou Badra MACALOU en charge des Maliens de l’Extérieur, qui a donné d’amples informations sur le Forum des intellectuels et scientifiques Maliens de la Diaspora que son département va organiser du 29 au 31 juillet 2010.

Le président TOURE a consacré les derniers instants de sa courte journée aux députés maliens membres du CIP de l’UEMOA en séminaire à Lomé.

Avant de quitter Lomé, le Chef de l’Etat a exprimé à son frère et et ami le Président Faure, au Gouvernement et au peuple togolais, ses vifs remerciements et sa profonde gratitude pour l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à la délégation qui l’a accompagné. ATT a invité son homologue togolais à effectuer une visite au Mali. Une invitation que la partie togolaise a acceptée avec plaisir, et dont la date sera fixée de commun accord par voie diplomatique.

Diarra Diakité/Le Quotidien de Bamako

 

Publié dans Mali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article