Une tentative de coup d’état déjouée à Madagascar

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Carte MadagascarLe colonel René Lilison de la Force d'intervention spéciale (FIS) auprès de la présidence malgache a annoncé qu'un coup d'Etat avait été déjoué à Madagascar dimanche, des militaires et civils projetant d'attaquer la Primature.

Seize militaires et civils ont été arrêtés dimanche après-midi. Leur projet est d'attaquer la Primature dans a nuit de dimanche à lundi, vers 01H00 du matin, a dit à la presse le colonel René Lilison, premier responsable de la FIS.

Les appréhendés - ex-militaires, réservistes, civils - ont été montrés aux journalistes avant d'être transférés à la brigade de la gendarmerie à Betongolo, près du ministère de la Défense.

Cinq officiers auraient été impliqués dans le complot, mais le colonel Lilison s'est abstenu de dire leurs noms.

Selon lui, des tenues de combats militaires et des armes ont été saisies. Les armes proviennent des militaires en fonction, a précisé le colonel Lilison.

Le chef d'état-major de l'armée malgache (CEMGAM), le général André Ndriarijaona, a déclaré pour sa part que les forces armées malgaches sont encore unies.

Le général Ndriarijaona a argumenté que le fait que les suspects ont recruté des ex-militaires et des réservistes ou soldats pacificateurs prouvent qu'ils n'ont pas pu gagner les forces armées en fonction, qui restent unies.

Le président de la commission sécurité de la Haute Autorité de Transition (HAT), Alain Ramaroson, a révélé que la tentative de coup d'Etat a pu être déjouée grâce aux renseignements fournis par la police communautaire, qui est composée des civils.

"Sans les renseignements qu'ils ont fournis, ce coup d'état ont pu se réaliser", a déclaré M. Ramaroson.

Selon le colonel Lilison, d'autres personnes impliquées dans ce complot seront arrêtées.

XinhuaNews

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article