Une malienne sans-papier arrêtée dans la préfecture d’Evry (91)

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Prefecture-91.jpgUne Malienne de 51 ans en situation irrégulière a été interpellée jeudi à la préfecture d'Evry, où elle se rendait accompagnée d'un responsable de l'entreprise dans laquelle est employée, afin de régulariser son dossier, a-t-on appris se sources concordantes.
Elle a été placée au centre de rétention administratif de Plaisir (Yvelines) et devrait être reconduite vers le Mali vendredi, a indiqué la préfecture de l'Essonne.
"Cette salariée était accompagnée d'un représentant de la direction des ressources humaines de son entreprise (ISS). Son dossier était complet, et elle répond à tous les critères actuels pour être régularisée", a expliqué Etienne Deschamps, juriste au syndicat Confédération Nationale du Travail (CNT) Nettoyage.
Sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF), cette femme, arrivée en France en 1991, venait en demander la levée.
Une première OQTF avait été prononcée en 2005, une seconde en 2009, mais aucun recours administratif n'avait été engagé contre cette mesure, a indiqué à l'AFP Pascal Sanjuan, secrétaire général de la préfecture de l'Essonne. "Ce n'est pas acceptable. Les salariés vont, en toute bonne foi, à la préfecture. Depuis quinze jours, les arrestations en Préfectures sont une véritable hécatombe. Si il y a un élément nouveau dans le dossier, le Préfet peut défaire l'OQTF, une décision administrative peut être annulée", s'est indigné Etienne Deschamps.
"Si on ne peut plus aller en préfecture, tout se règlera par le rapport de force, c'est-à-dire l'occupation d'entreprises ou d'administrations", a-t-il continué.

AFP

Publié dans France

Commenter cet article