Togo : Gilchrist Olympio « temporairement exclu » de l’UFC

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Le président national de l’Union des forces de changement (Ufc, opposition), Gilchrist Olympio est « temporairement exclu » de cette formation politique, a appris vendredi soir, AfriSCOOP de sources concordantes à Lomé.

« Le bureau national décide d’exclure de l’UFC avec effet immédiat, M. Gilchrist Olympio et tous ceux qui prennent part à l’aventure du RPT contre les intérêts du parti et les aspirations de la population togolaise. Par conséquent, [ils] ne sont plus habilités à parler et à agir au nom de l’UFC », annonce un communiqué signé de Jean-Pierre Fabre, le secrétaire général dont AfriSCOOP a copie.

Gilchrist Olympio a conclu mercredi, un « accord historique » avec le Rassemblement du peuple togolais (Rpt, au pouvoir) en vue de l’entrée de son parti dans le gouvernement. Une démarche que certains cadres du parti ont jugé « solitaire » et n’ont cessé de critiquer.

« Cet accord qui est loin de répondre aux attentes des populations (...), n’a reçu aucune caution du bureau national et n’engage nullement » l’Ufc, indique le communiqué.

Sept ministres issus de ce parti ont été nommés vendredi, par décret présidentiel, pour composer la nouvelle équipe du Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo.

« Ces malheureuses initiatives sont des entorses graves aux règles et orientations du parti et constituent des fautes lourdes qui exposent leurs auteurs aux sanctions », explique le document.

A noter que l’Ufc et le Front républicain pour l’alternance et le changement (Frac) continuent de contester la réélection de Faure Gnassingbé crédité de plus de 60% des suffrages lors de la présidentielle du 4 mars.
AfriSCOOP

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article