TCHAD : 50 jours pour recenser environ 5 millions d'électeurs

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Le recensement électoral lancé le 5 mai au Tchad se déroule dans de bonnes conditions, malgré des problèmes de communication à cause de l'immensité du pays, selon le ministre de la Communication, Younous Keddalah, joint mardi par téléphone par Xinhua.

"Le recensement a été lancé sur l'ensemble du territoire national. Toutes les régions sont concernées. Dans l'ensemble, l'opération se déroule dans de très bonnes conditions. Il y a des problèmes, car, comme vous le savez, le pays est vaste", a-t-il expliqué.

Prévue pour une durée de 50 jours, cette opération est organisée en perspective des élections législatives en novembre prochain, des municipales en décembre et une présidentielle début 2011. Elle devait initialement débuter mi-mars. C'est le premier recensement informatisé dans ce pays de l'Afrique centrale.

En dehors des problèmes, M. Keddalah a fait état des difficultés d'approvisionnement en matériels de travail de certains démembrements de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), chargée de l'organisation du recensement.

Toutefois, y compris l'Est du pays, à présent " totalement calme après la déroute des mercenaires en avril dernier", aucun incident n'est déploré.

Le même jour, le président tchadien Idriss Deby Itno, après s'être fait inscrire lors du recensement électoral, a appelé mardi ses compatriotes en âge de voter à en faire autant dans 6.000 centres fixes répartis dans tout le pays. Il estime que l'opération permettra d'établir des cartes d'électeur "sécurisées" pour "environ 5.500.000 électeurs".

Le pays, d'une superficie de 1.284.000 km2, a une population d'environs 11 millions d'habitants, selon les statistiques onusiens.

XinhuaNews

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article