Shanghai s'illumine pour l'inauguration de l'Expo universelle

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Expo-Universelle-Shanghai2010.jpgL'Exposition universelle de Shanghai, qui s'annonce comme celle de tous les records, a été inaugurée vendredi dans un impressionnant festival pyrotechnique par une Chine désireuse d'affirmer sa puissance au XXIe siècle.

Après un spectacle de danse et de chant dans une salle, la cérémonie d'ouverture a migré à l'extérieur, où des milliers de personnes ont assisté à des feux d'artifice et des jeux de lumières multicolores sur le fleuve Huangpu.

"L'Expo universelle est un magnifique événement qui sert de vitrine aux meilleures réalisations de la civilisation humaine. C'est aussi une grande occasion pour la population du monde entier de communier dans la joie et l'amitié", a déclaré le président Hu Jintao lors d'un dîner de bienvenue.

"En tant que première Expo universelle organisée par un pays en développement, celle de Shanghai est une occasion pour la Chine, mais aussi pour le monde", a-t-il ajouté devant ses invités, parmi lesquels figurait le président français Nicolas Sarkozy, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ou le numéro deux du régime nord-coréen, Kim Yong-nam.

Shanghai, considérée comme la ville la plus riche et fascinante de Chine, n'avait rien laissé au hasard pour assurer la réussite de la soirée, renforçant la sécurité et fermant pour l'occasion le quartier financier de Pudong.

L'Expo, dont le thème "Meilleure ville, meilleure vie" est placardé partout, compte un nombre record de pays participants (189), qui présenteront six mois durant leurs atouts dans des "pavillons" tantôt innovants, tantôt étranges. L'ouverture au public aura lieu samedi.

 

FACTURE DE 58 MILLIARDS DE DOLLARS

Shanghai a mis les bouchées doubles pour faire de cet événement une réussite sans précédent et s'attirer un peu de la gloire dont avait profité Pékin avec les Jeux olympiques de 2008.

La ville s'est transformée en profondeur pour l'occasion, construisant des réseaux routiers et des lignes de métro qui permettront le transport des quelque 70 millions de visiteurs - en majorité chinois - attendus jusqu'au 31 octobre, soit plus de 300.000 personnes en moyenne chaque jour.

Officiellement, la Chine dit avoir dépensé 4,2 milliards de dollars (3,1 milliards d'euros) pour l'Expo, le double de la somme déboursée pour les JO de Pékin. Mais, si l'on y inclut le coût de construction des infrastructures, la facture s'élève selon certains médias à 58 milliards de dollars. Cela en fait, et de loin, l'Expo universelle la plus chère de l'histoire.

"Ce n'est pas de l'argent gaspillé. En tant que Chinois, nous devons soutenir (l'Expo). C'est nécessaire pour la Chine car cela va nous aider à acquérir une stature internationale", a déclaré Chen Wei, âgé de 26 ans, en assistant à la cérémonie devant un écran géant du quartier commerçant huppé de Xintiandi.

 

LA "PERLE DE L'ORIENT" REVISITÉE

L'événement draine aussi son lot de contestataires.

Des groupes de défense des droits de l'homme se sont insurgés contre les expropriations massives d'habitants, expulsés pour permettre la construction des deux sites de l'Expo, de part et d'autre du Huangpu, dont la surface équivaut au double de celle de Monaco.

"Les responsables de l'Expo de Shanghai devraient avoir à l'esprit que beaucoup de gens se souviennent des Jeux de Pékin pour les nombreuses arrestations de manifestants pacifiques et de journalistes plutôt que pour les performances des athlètes", a déclaré Sophie Richardson de Human Rights Watch Asie.

Certains Chinois se demandent aussi pourquoi leur pays, en proie à un creusement des inégalités ou à d'importants problèmes environnementaux, a choisi de consacrer tant d'argent pour un événement qui n'a pas le lustre des Jeux olympiques.

Shanghai mise sur le spectacle, les affaires économiques et le tourisme pour faire oublier les polémiques.

La ville a essayé de renouer avec le "glamour" des années 1920, lorsqu'elle était surnommée la "Perle de l'Orient" pour la beauté et l'extravagance de ses bâtiments art déco.

De nombreuses rues ont été rénovées, dont le fameux Bund, la promenade située le long du Huangpu, dont la modernisation a coûté 700 millions de dollars.

Malgré le 'matraquage' des médias chinois sur la grandeur annoncée de l'événement, tout le monde à Shanghai ne semble pas encore bien au courant de ce qu'est une Exposition universelle.

"Un vigile m'a dit l'autre jour que l'Expo n'avait lieu que tous les 150 ans, c'est vrai?", s'interroge Xiao Xiong, une femme de ménage venue de Chongqing, dans le sud-ouest du pays.

Reuters

Publié dans Monde

Commenter cet article