RDC : le FMI et le BM reportent l'examen du dossier pou l’annulation de la dette

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Kinsasha-Place-Brasonnier.JPGLe ministre des Finances de la République démocratique du Congo (RDC), Matata Ponyo, a indiqué que le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale ( BM) ont renvoyé en juillet prochain l'examen du dossier de la RDC pour parvenir à l'annulation de sa dette extérieure, initialement prévu en juin 2010, a-t-on appris dimanche des sources à Kinshasa.

Pour le moment, les services de ces institutions sont en train de finaliser une étude sur la viabilité de la dette de la RDC en vue de fixer les autorités congolaises sur la partie à effacer, a dit Matata Ponyo, ajoutant que c'est pour la première fois depuis cinq ans qu'une performance dans le secteur des finances publiques a été réalisée par rapport aux deux dernières années (2008 et 2009)

"La RDC, de son côté, consolide ses efforts de gestion telle que recommandées par le FMI et la Banque mondiale", a encore indiqué le ministre congolais, avant de rappeler que le taux d'inflation annualisé est passé de 54 à 45% et 14% à fin mars, alors que le taux de change s'est stabilisé autour de 900 FC pour un dollar américain contre 930 FC.

Pour atteindre le point d'achèvement de l'Initiative PPTE (pays pauvres tràs endettés) et bénéficier de l'effacement de sa dette extérieure d'environ 10 milliards USD, sur un total de 13,1 milliards USD.

La RDC doit prouver aux institutions de Bretton Woods qu'elle a réussi à mettre en oeuvre les 7 déclencheurs que sont le DSCRP ( Document de la stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté) final, la stabilité macroéconomique, l'utilisation de l'épargne budgétaire, la gestion des dépenses publiques, la bonne gouvernance et la prestation des services dans les secteurs prioritaires, les secteurs sociaux de base et la gestion de la dette.

XinhuaNews

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article