RD Congo : Le Roi Albert II de Belgique arrive cet après-midi à Kinshasa

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Invités d'honneur aux festivités du Cinquantenaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo (RDC), le roi Albert II et la Reine Paola de la Belgique arriveront lundi aprè-midi à Kinshasa.

Selon des sources diplomatiques, dès son arrivée à Kinshasa, le couple royal belge sera reçu par le président Joseph Kabila ainsi que de membres du gouvernement et les présidents des deux chambres du parlement.

Mardi, le Souverain belge visitera dans la matinée le chantier naval de Chanic, sur la baie de Ngaliema. Premier port de la ville de Kinshasa, Chanic est aujourd'hui un exemple frappant des investissements belges en RDC.

En effet, c'est dans ce chantier que sont fabriqués et réparées des barges qui naviguent dans le réseau hydrographique du bassin du Congo. Le port est le chantier de Chanic est un site chargé d'histoire, dans la mesure où c'est là où, au milieu du 19ème siècle, l'explorateur américain au service du Roi Léopold II, Henri Morton Stanley rencontra le roi Ngaliema.

Sur ce site qu'en 1880, le roi téké, Makoko, a signé avec Sarvognan de Brazza un traité plaçant son pays, l'actuelle République du Congo - sous la protection de la France. Sur le site de la baie de Ngaliema se pratiquaient des activités commerciales entre les habitants de deux rives du fleuve Congo. Selon plusieurs historiens, cet endroit est un des points de départ de la coopération entre la Belgique et la RDC.

"La visite du roi Albert II à Chanic, a une valeur à la fois symbolique et historique du fait que ce site a servi de lieu de débarquement de l'explorateur Henri Morton Stanley, venu rencontrer le roi Ngaliema. Le roi pourra également y admirer la vue magnifique du fleuve Congo et la Baie de Ngaliema, ainsi que les rapides de Kinsuka", a expliqué l'ambassadeur belge en RDC.

Le 29 juin, le roi et la reine visiteront aussi les écoles belges Lycée Prince de Liège et la section flamande Prins van Luikschool.

Le lycée Prince de Liège et Prins Van Luikschool est une école mixte où étudient des Belges, des Congolais et d'autres nationalités. A travers cette visite, le couple royal belge veut surtout montrer que l'avenir de la coopération belgo congolaise repose sur la jeunesse de ces deux pays.

LE DESTIN BELGO-CONGOLAIS

Au cours de son entretien avec la presse le week-end dernier, l'ambassadeur de la Belgique en République démocratique du Congo, a précisé que la visite du roi des Belge à Kinshasa est un pas de plus dans la normalisation des relations de partenariat entre la Belgique et la RDC.

"Notre souhait est qu'avec la visite du Roi Albert II et de la Reine Paola en RDC, que les relations entre les deux pays soient, à l'avenir, marquées de la plus grande stabilité et de confiance. 50 ans après l'indépendance de la RDC, la Belgique voudrait voir se développer des relations de coopération solide et de partenariat solide, stable et durable entre la République démocratique du Congo et la Belgique", a déclaré le diplomate belge.

Selon le porte-parole du Palais royal belge, la visite du roi Albert II et de la reine Paola en RDC s'inscrit dans le cadre de la redynamisation des relations diplomatiques et de coopération entre les deux pays. Elle marque ainsi l'attachement de la Belgique au développement du Congo et au bien être de sa population.

Il a souligné que le message du roi Albert II au peuple congolais est un message de confiance aux congolais pour qu'ils prennent leur destin entre leurs mains. Selon lui, la Belgique est engagée à soutenir la RDC dans le processus de consolidation de la paix et de la démocratie, gage de la reconstruction du pays. Il est vrai que les relations entre la RDC et la Belgique ont connu des hauts et de bas.

Mais finalement, les deux pays se sont toujours accordés à les renforcer. "Pour la Belgique, la RDC est le seul endroit où nous sommes vraiment présents sur le plan international", a-t-il souligné.

La coopération entre la Belgique et la RDC est très active dans quatre domaines classiques que sont la politique, la coopération au développement, la coopération militaire et la coopération dans les instances financières internationales où la Belgique défend les dossiers de la RDC.

Tout compte fait, la visite du roi Albert II va marquer un tournant décisif dans la coopération entre la Belgique et la RDC. "Cela du fait que dans chaque congolais, il y a une partie de le Belgique qui sommeille et dans chaque belge il y a une partie de Congo qui sommeille", a indiqué un ancien diplomate congolais en Belgique.

XinhuaNews

Publié dans Afrique

Commenter cet article