Questions autour de la télévision nationale ORTM

Publié le par Oussouf DIAGOLA

ORTM.jpgA part le petit logo du cinquantenaire apposé à l’extrême gauche du haut de nos petits écrans l’on ne sait pas quelle a été encore la part de l’ORTM dans cette fête grandissime des 50 ans de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale.

Aucun programme annuel de l’événement, aucune émission de grande envergure, seulement des petites séquences de témoignages généralement mal réalisées et peu creusées. Inutile de revenir sur les déclarations, par la suite démenties de Tata Bambo Kouyaté, lors de l’une de ses séquences télévisuelles.

Pourtant à l’avant-garde de cette année du cinquantenaire, les « boss » de Bozola avaient défrayé la chronique avec des annonces tapageuses et pompeuses. Finalement, le téléspectateur malien n’a plus que sa télécommande pour zapper.

A l’instar de sa jeune sœur ou fille« AFRICABLE », la boîte à image de Bozola doit initier un programme viable, porteur et instructif ne serrait ce que dans les différentes régions du Mali et du district de Bamako, pour faire de cette fête un moment partagé de réjouissance et de découvertes pour les téléspectateurs maliens.

Sinon, le vaillant projet de la « caravane du cinquantenaire » initié par la chaine privée du continent « AFRICABLE » s’annonce comme le seul événement télévisuel du cinquantenaire pour le téléspectateur moyen malien.

Du côté de Bozola c’est toujours le train-train quotidien, de 8heures à00H, même au delà, point de changement, sauf dans les prévisions de la météo et les pronostics du PMU-Mali.

Il est temps que Sidiki N’Fa Konaté et ses disciples changent de cap, autrement, l’histoire retiendra que durant la fête du cinquantenaire, ceux qui avaient la main dans les pattes à Bozola n’ont rien foutu.

Le sait-on ?

Moustapha Diawara/Le Quotidien de Bamako

Publié dans Mali

Commenter cet article