RD Congo : C'est tout le monde qui exploitation illégalement les minerais

Publié le par Oussouf DIAGOLA

http://www.rfi.fr/actufr/images/055/rdc_minerais404.jpgUn nouveau rapport de l'Union européenne (UE) dont la presse kinoise a eu quelques extraits et qui sera publié début novembre en Belgique, accuse les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda ( FDLR) d'exploiter illégalement les ressources minières dans la partie de l'est de la RDC.

Selon ce rapport, il s'agit de l'exploitation minière et du commerce des minerais dans les provinces du Sud-Kivu et du Nord- Kivu, Maniema du nord de la province du Katanga, ainsi dans les territoires de Mambasa et de Bafwasende en province Orientale.

Le document souligne que la situation est assez grave dans le territoire de Bafwasende en province où, outre l'exploitation des ressources minières, il se pratique des violations des droits de l'homme à grande échelle par des groupes armés ainsi que par des éléments incontrôlés des FARDC.

Le rapport ajoute qu'outre l'armée congolaise, certains hommes d'affaires et des politiciens tirent de gros bénéfice du commerce illégal des minerais, surtout à Bafwasende où on exploite l'or et le diamant.

"Il y a une présence assez forte des services de sécurité et dans certains coins et il y a aussi une implication de divers groupes dans les activités minières notamment à Bafwasende où la situation est plus visible", explique Steven Spittaels, auteur de ce rapport.

Le rapport accuse également les rebelles des FDLR des mêmes activités illégales au nord de la province du Katanga ainsi que dans la province du Maniema.

Pour le Nord Katanga, le rapport précise que ce sont les FARDC qui réalisent des profits dans plusieurs sites de grande ampleur.

Mais le commandant de la 9è région militaire congolaise dans la province Orientale, le général Jean-Claude Kifwa estime que ce rapport ne correspond pas à la vérité.

Il a affirmé à une radio locale que depuis son arrivée à la tête de cette région militaire, la situation a beaucoup changé. "Depuis notre avènement à la 9ème région militaire, la situation s'est beaucoup améliorée. Je comprends bien ce qui se passe dans le territoire de Bafwasende, parce que nous avons le parc de la Maïko. Ce parc touche trois provinces : il y a la province du Maniema et la province du Nord-Kivu qui est une zone opérationnelle parce que il y a les groupuscules Maï Maï, réfractaires au processus de brassage. Ces groupes qui continuent encore à semer la mort et la désolation dans ce secteur, afin de mieux exploiter les minerais", a-t-il indiqué.

Il a cependant reconnu que "ces Maï Maï et quelques Congolais de la contrée exploitent illégalement les minerais".

"Mais depuis que les FARDC ont pris le contrôle, ces cas d'exploitation illégale ne sont plus signalés", a déclaré le général Kifwa.

Xinhua

Publié dans Afrique

Commenter cet article