Niger : Enlèvement de 7 personnes, la France soupçonne AQMI

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a évoqué vendredi la piste d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) dans l'enlèvement de sept personnes, dont cinq Français, la veille dans le nord du Niger.

Pour l'instant, aucune revendication n'a été formulée par les ravisseurs qui ont enlevé leurs otages - cinq Français, un Togolais et un Malgache - dans le centre d'Arlit, ville située à proximité de la frontière algérienne.

Interrogé sur Europe 1, Bernard Kouchner a précisé qu'il soupçonnait l'AQMI, organisation qui avait enlevé fin avril Michel Germaneau avant d'annoncer son exécution fin juillet.

"On imagine qu'il s'agit, sinon des mêmes groupes, au moins de la mouvance AQMI, Al Qaïda au Maghreb islamique. Mais je n'en ai aucune certitude car l'enlèvement n'a pas été revendiqué", a-t-il dit. "Ceux qui ont enlevé ces personnes peuvent être des Touaregs travaillant à la commande ou à l'ordre", a-t-il ajouté.

 

Reuter

Publié dans France

Commenter cet article