Mali : Une pièce d’or pour célébrer le cinquantenaire

Publié le par Oussouf DIAGOLA

http://www.africatime.com/data/nouvelles/195000.jpgLe 22 septembre 2010, le Mali fêtera ses cinquante ans d’indépendance. A cette occasion, une pièce d’or hautement sécurisée avec de multiples couches de sécurité est émise sur le marché. Ce 24 carats à l’effigie du célèbre empereur du Mali est la première pièce du peuple noir.

Une pièce de 34 grammes d’or fin, 24 carats, 999,9 millième soit 8 mitquals à l’effigie de Mansa Moussa pour célébrer le cinquantenaire du Mali. Le projet qui est conçu par une société Malienne (Pièces d’or Mansa Moussa SA) avec une filiale à Genève et créé par le promoteur Aliou Diallo. «J’ai voulu que cet objet soit une pièce d’or rare, de 24 carats avec un message fort pour un pays qui mérite un développement heureux et prospère, rappelant à tous que le Mali a une histoire glorieuse et une culture unique marquée entre autres par le règne du roi Mansa Moussa », déclare M. Diallo.

Et d’ajouter : «Il y a une pièce d’or Napoléon en circulation alors qu’aucun des trois Napoléons n’a une histoire aussi liée à l’or que Kankou Moussa, l’homme qui a révolutionné la production d’or en Afrique de l’Ouest avec un procédé d’exploitation par des puits ronds de 90 cm de diamètre et de 2 à 2,5m de profondeur reliés par des galeries horizontales et qui devint le roi de l’or méritait bien d’avoir une pièce d’or en son nom.

En effet, c’est vers 1312 que Kankou Moussa est arrivé au pouvoir. C’est sous son règne que l’Empire du Mali atteignit son apogée (1312-1337), s’étendant alors d’est en ouest, sur plus d’un an de marche à pied. Le Roi est surtout connu par les chroniqueurs arabes à travers son pèlerinage à la Mecque effectué en 1324 (725 de l’année Hégire) où, accompagné de milliers de sujets, il emporta une si grande quantité d’or (plusieurs tonnes) que le cours du métal jaune baissa plusieurs années. L’empereur revint au Mali avec plusieurs hommes de science et de culture, dont Abou Ishaq Es Sahéli, originaire de Grenade, qui fut l’architecte de la Mosquée Djingareyber de Tombouctou, construite en 1328.

Le « Roi de l’Or » étendit l’influence du Mali à travers toute l’Afrique occidentale... Mansa Moussa était un musulman pieux qui édifia de magnifiques mosquées sur l’ensemble du territoire.

Dès lors, Tombouctou devint l’un des plus importants centres culturels non seulement d’Afrique, mais aussi du monde entier. C’est également sous le patronage de Mansa Moussa que de grandes bibliothèques-librairies furent construites ainsi que les premières universités d’Afrique Noire; Tombouctou devint un lieu de rencontre des grands poètes, érudits et artistes d’Afrique et du Moyen-Orient. Et même après le déclin de la puissance du Mali, Tombouctou resta le plus important centre universitaire arabo-islamique de l’Afrique sub-saharienne. «C’est autour de ce puissant thème que j’ai souhaité réaliser cet objet unique, constitué de messages clairs et symboliques pour saluer l’esprit visionnaire du «Roi de l’Or» au moment où le Mali est dirigé par le visionnaire Amadou Toumani Touré, qui est un cas d’école pour l’ancrage de la démocratie dans le continent africain. Cette démarche, basée sur l’utilisation de nos ressources naturelles et de nos richesses culturelles et historiques, dans le but de participer aux œuvres de développement économique et social de notre pays, me semble être le nouveau point de départ pour que l’Afrique retrouve sa réelle indépendance économique. » D’après le promoteur Aliou Diallo, l’or qui sera utilisé pour le frappage des pièces Mansa Moussa proviendra soit de l’achat sur le marché international pour le lancement, soit de l’achat auprés des mines d’or déjà en production au Mali et qui ont un comptoir local de vente , soit, enfin, auprès de Wassoul’or quand son usine de traitement en cours de construction sera terminée.

Des primes pour le social

Loin de s’arrêter à la symbolique, Aliou Diallo, administrateur général de Pièces d’Or Mansa Moussa SA entend faire œuvre utile en utilisant une partie de la prime pour participer au financement d’une fondation baptisée Mali Hope Diguiya et qui intervient dans les œuvres de développement économique et social du Mali. Projets prioritaires, l’éducation, la santé avec des programmes d’octroi des bourses aux étudiants, de construction des centres de santé et de des infrastructures de base. La fondation recevra 10 euros sur chaque pièce Mansa Moussa vendue

 

Les Afriques

Publié dans Mali

Commenter cet article