Mali : Trois jeunes leaders à la Maison Blanche

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Dans le cadre de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance de plusieurs états africains, le Président américain, Barack Obama,  a invité 120 jeunes leaders de la société civile de plus de 40 pays issus à un grand forum à Washington du 2 au 5 août   2010. Pour cet évènement historique, premier du genre dans  les relations s entre l’Afrique et les Etats-unis, le Mali sera représenté  par trois jeunes femmes.

 

Cette initiative du président Obama vise à comprendre, à travers la jeunesse africaine, les aspirations du continent pour l’avenir et le partenariat avec le monde enfin d’apporter un soutien efficace. A ce forum dont les travaux débutent  ce lundi, notre pays est représenté par trois amazones en herbe: Fatoumata Amadou Sangho, ancienne présidente du Parlement des enfants, présidente de l’Association pour le développement de l’Afrique, membre de la Jeune chambre internationale Bamako Ciwara et actuellement chargée de communication de la Banque de développement du Mali (BDM-sa) et chef de file de la délégation malienne ; Mme Dramé Mariam Diallo, membre fondatrice et première présidente du parlement des enfants, présidente de l’Association femme leadership et développement (AFLED) et Fatima Traoré, est membre de la Jeune chambre internationale.

 

Selon Katheen Peoples, attachée culturelle à l’Ambassade des USA au Mali,  c’est suite à une manifestation d’intérêt lancée à l’intention des jeunes du pays que les  C.V de ses trois dames leaders ont été retenus pour leur  leadership et leur maîtrise de la langue anglaise. Leur choix témoigne du leadership des femmes au Mali dont les autorités n’ont jamais été consultées dans le processus de sélection.

 

Avant de s’envoler  pour les USA, elles se sont concertées le vendredi dernier à la Cité des enfants avec une vingtaine d’organisations de jeunes leaders avec lesquelles elles ont échangé sur divers thèmes que la jeunesse malienne juge prioritaires pour le développement du Mali. Ces priorités concernent l’éducation, la santé, l’agriculture, la culture de l’implication de la jeunesse et la bonne gouvernance. La rencontre a abouti à l’élaboration d’un document de base venant en complément aux  idées de nos 3 représentantes qui, pendant trois jours avec d’autres jeunes leaders africains, rencontreront leurs homologues américains et les membres du gouvernement des États-Unis afin d’échanger sur l’autonomisation des jeunes, la bonne gouvernance et les possibilités économiques.

Le clou de ce forum est sans nul doute la rencontre de discussions ouvertes que le président Obama tiendra à la Maison Blanche à l’intention de ces jeunes et au cours de laquelle ils présenteront leur vision de la transformation de notre société dans les 50 futures années. Les jeunes participeront aussi aux débats lors des séances organisées en sous groupes au siège de Peace Corps.

Aliou Badara Diarra/L'Indicateur du Renouveau (Bamako)

Commenter cet article