Mali : Rébellion, corruption et ATTtisme

Publié le par La Rédaction

ATT interrogatif

Décidément, nous aurions été les témoins de toutes les variantes du jeu de  cirques imaginables sous le règne d’ATT avec leurs bateleurs de foire et troubadours attitrés. Pendant que le Mali se trouve en butte à un chaos politico-social savamment bien programmé, pour amuser la galerie, ATT et ses ministres se sont accordés, pour nous offrir un autre numéro de fourberie digne de Scapin, « cet habile ouvrier de ressorts et d’intriques » de la célèbre pièce de Molière qui porte son nom (Les fourberies de Scapin). Le 29 Février 2012, les 32 membres du gouvernement de Mariame Kaidama Cissé et  la bourgeoisie administrativo-politico compradore ont offert  au peuple malien un scoop: leur solidarité et leur bonne volonté  à travers l’effort de guerre de 34.622.000frcs CFA (une véritable broutille)  qu’ils ont généreusement  donné à nos forces armées nationales. “Les amis de la paix ne sont pas les  meilleurs ennemis de la guerre” disait Claude Cheysson, l’ancien ministre français des relations extérieures sous Mitterrand. Surtout en cette période pré-électorale. Tout estomaqué par cette diversion, cette espièglerie de mauvais aloi de ces “patriotes singuliers” qui jouent aux bons samaritains en faisant parler leur cœur, je ne puis résister à la tentation de m’insurger et de m’inscrire en faux. Et dire que c’est à eux que nous avons confié nos deniers publics dont la gestion opaque a porté un coup assassin à notre économie et à l’équilibre de notre société!         

Le patriotisme des maliens, qui s’apparente souvent au chauvinisme, ne souffre de l’ombre d’aucun doute. Les maliens aiment foncièrement leur patrie. En est –il de même pour nos gouvernants- politiciens?  Je sais que nos gouvernants vont jouer sur la fibre patriotique légendaire des maliens en leur demandant des contributions en guise d’effort de guerre. La complaisance génère des amis, la vérité fait des ennemis, surtout en cette période douloureuse où notre pays est confronté à une rébellion dans sa partie septentrionale. Allons nous nous réduire au silence et refuser  de dénoncer  cette autre farce de Maître Pathelin et de ses affidés? Je reste tout de même sidéré par  l’omerta de la presse  politique malienne dans son ensemble devant cette comédie gouvernementale. Térence, poète comique latin ne disait-il pas ceci: « Quot homines, tot sententiae » : « Autant d'hommes, autant d'opinions » ? Ma conviction est qu’il serait erroné de croire ici en la manifestation sincère d’un acte de patriotisme de  nos “ patriotes de clocher” qui veulent nous embarquer dans une nouvelle mobilisation sociale de grande envergure dans une société malienne bien fracturée où le bas peuple tire le diable par la queue. Cette mobilisation sociale et économico-financière devait commencer depuis les accords d’Alger de juillet 2006. Pourquoi le Général Président, en bon stratège militaire, n’a-t-il pas anticipé sachant qu’il avait affaire à une rébellion latente? “ Le manque à gagner “ dont parlait Sidi Sosso Diarrra, le Vegal pouvait servir à subvenir aux besoins de l’armée malienne.  Ceux là qui ont saccagé notre économie à la faveur de la corruption à col blanc auront –ils l’honnêteté nécessaire pour ne pas se faire brûler les doigts par la manne générée par un effort de guerre collectif? Qu’est advenu du budget de fonctionnement du Ministère de la défense? Quelles explications  plausibles ont –ils pour  justifier le manque de munitions des militaires sur les champs de combat? Si l’ATTisme a vraiment été triomphant comme le chantent ses panégyristes, n’y a- t-il  pas un fonds de réserve que le miracle malien sous ATT a laissé? A combien s’élève –t-il? Après la privatisation sauvage de nos entreprises d’état, la collecte des taxes, combien fut octroyé à l’armée? “Qui veut la paix, prépare la guerre”. ATT ne nous a –t-il pas rappelé récemment lors de son interview avec Alain Foka que chaque régime a eu à faire face à cette rébellion nordiste depuis l’indépendance: Modibo Keïta en (1962-1964), Moussa Traoré(1990), Alpha O Konaré (1994-1995 ) et lui même ATT.

 

Patriotisme! Patriotisme! Mot magique tant de fois galvaudé par le politique. Le patriotisme, par delà l’amour pour sa patrie et la volonté de la servir, est une exigence morale et éthique. Il est  une conscience professionnelle qui se décline en termes d’honnêteté, de probité, de minutie , et de soin que tout citoyen doit mettre dans l’exécution de sa tâche quotidienne.  Combien de ceux de  nos politiques peuvent-ils se regarder aujourd’hui dans une glace et nous dire qu’ils répondent à cette exigence?

Le véritable patriotisme d’ATT aurait été de combattre la corruption en traquant et en punissant les déprédateurs de nos deniers.

Le véritable patriotisme aurait été d’être regardant sur le Pacte National d’Avril 1992, d’écouter et prendre au sérieux la sagesse du RPM d’Ibrahim Boubacar Keïta après les accords d’Alger de 2006, de renforcer le dispositif militaire en installant des bases militaires à Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal. Puis, réprimer voire crucifier cette pronunciamiento version touareg dans ses vices opiniâtres au grand dam des colombes de la paix. On ne discute pas avec des bandits envahisseurs. Comme le disent les faucons israéliens: “la guerre d’abord, la paix pour plus tard”.

Le véritable patriotisme aurait été de privilégier la pratique de l’excellence et du mérite dans notre administration.

Le véritable patriotisme aurait été de récupérer les montants faramineux qui se sont évaporés de nos caisses.

Le véritable patriotisme aurait été de suspendre les salaires et les honoraires de nos honorables députés qui ont failli de contrôler et de mettre à rude épreuve la gestion calamiteuse de notre pays par nos gouvernants.

Le véritable patriotisme aurait été de demander aux partis politiques de rembourser les subventions qui leur auraient été allouées. Ils ont failli à leur rôle de contre-pouvoir. A la faveur de la gestion consensuelle du pouvoir, ils ont croisé les bras, gardé le mutisme sidérant en accompagnant ATT dans sa dérive et ses errements.

Le véritable patriotisme aurait été de suspendre les salaires des trente deux ministres du gouvernement, puis après exiger leur démission collective. Le véritable patriotisme, pour ATT, c’est de faire un inventaire de son patrimoine avant de partir du pouvoir, de nous dire quel est le poids de la dette souveraine du Mali ? A quel taux le grand bâtisseur a t-il  emprunté pour la réalisation de ses grands projets? Le véritable patriotisme aurait été de faire payer l’impôt à la bourgeoisie compradore malienne. Oui, nous avons nos Vincent Bolloré, Arnaud Lagardère, Martin Bouygues, etc. Pour amuser davantage la galerie avec une beauté somme toute poétique, combien les Dionké Yernakoré alias Babou Yara, Amadou  Djigué, Modibo Keïta, Bakoré Sylla, Alou Tomota, et  consorts qui ont bénéficié de la générosité du système viendront –ils donner sous les feux de la rampe de la télévison nationale? Le ridicule et la comédie ne tuent plus au Mali d’ATT. Seul le conformisme douillet y a droit de cite.

Le véritable patriotisme aurait été de sauver l’école malienne agonisante. Le véritable patriotisme aurait été de savoir qu’un autre Mali était possible à l’heure de l’économie de marché. Leur patriotisme aurait ignoré le fait culturel, l’agriculture audacieuse, l’industrialisation à outrance,  l’exportation dans une économie de marché mondial. Enfin, le patriotisme d’ATT aurait trouvé sa pleine mesure dans la démission en face du constat d’échec cuisant devant lequel nous nous trouvons aujourd’hui. Dommage que le règne du rônier fut une page regrettable de notre histoire politique!

 

Que nos vaillants soldats qui sont tombés sur les champs d’honneur reposent en paix, que nous les vivants reposons aussi en paix dans ce Mali où les dirigeants politiques ont bradé la paix sur l’autel du manque d’imagination, de l’anticipation  et de la gestion des risques  d’une rébellion  cinquantenaire latente, et de l’approximation pure et simple.

 

 Fatogoma Mohamed OUATTARA

Orange, New Jersey (USA)

 

 

 

Publié dans Mali

Commenter cet article

OMAIS 12/07/2017 11:47

Donnez votre avis, et remportez des cadeaux, c’est simple et rapide !
Répondez à de courts sondages, et gagnez du crédit téléphone, des FCFA, et encore bien plus !
Rejoignez notre communauté !
N'attendez plus, complétez notre formulaire, en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://fr.surveymonkey.com/r/NTVMTS3


Pour plus d'informations, consultez notre page :
https://www.facebook.com/ISDMALI/