Mali/Politique : L'adéma-pasj connaiît de rnouveaux remous en son sein

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Adema PasjAprès l’élection contestée de Boubacar Bah dit Bill à la tête de l’Association des municipalités du Mali (AMM), les démons de la division sont-ils encore de retour au sein de la ruche ? Tout porte aujourd’hui à le croire après la décision prise par le secrétariat permanant du parti lors de sa réunion du vendredi dernier.

Il nous revient en effet, de sources concordantes et vérifiées, que le secrétariat de l’Adéma-PASJ a proposé au comité exécutif, c’est-à-dire à l’instance dirigeante, l’exclusion d’office du parti du maire de la commune III du district de Bamako et non moins président sortant de l’AMM, Abdel Kader Sidibé et le maire de la commune rurale de Kourouma, Adama Noumpounon Diarra. Le tort de ces deux maires qui sont tous membres du comité exécutif, c’est de s’être présentés contre le candidat investi du parti à la présidence de l’AMM. Un crime de lèse majesté qui est sanctionné par les articles 96 et 97 du règlement intérieur de l’Adéma-PASJ. Selon un membre du secrétariat permanent que nous avons pu joindre par téléphone, le dernier mot revient au comité exécutif qui doit statuer sur la question le mercredi prochain. L’instance dirigeante peut entériner cette proposition de sanction ou non. Mais pour un membre du comité exécutif, une telle décision radicaliste va à l’encontre de la stratégie actuelle de l’Adéma-PASJ qui est engagée dans la reconstitution de la grande famille Adéma.

Quant aux deux maires, ils ne sont apparemment pas au courant d’une telle décision prise à leur encontre par leur secrétariat permanent. Le maire de la commune rurale de Kourouma, Adama N Diarra, est aujourd’hui en mission à Genève (Suisse). Le maire de la commune III du district de Bamako, Abdel Kader  Sidibé, n’a pas été non plus convié à cette réunion pour être entendu. C’est dire que le principe du contradictoire a été superbement ignoré par les membres du secrétariat permanent de l’Adéma-PASJ. Selon les mêmes sources, tous les maires Adéma qui ont claqué la porte au moment du vote seront tous sanctionnés. Et cette fois-ci la sanction sera graduelle.

Birama Fall/Le Républicain

Publié dans Mali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article