L’ambassadeur du Mali en Libye révoqué

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Carte du Mali vertL’ambassadeur du Mali en Libye, Tidiane Doucouré, a été récemment révoqué de son poste et remplacé par un proche du chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré. Il semble que l’indifférence qu’il manifestait à l’endroit de ses compatriotes en détresse dans le pays de Mouammar Kadhafi en est pour beaucoup.

Tidiane Doucouré n’est certainement pas pour beaucoup dans l’expulsion à rythme soutenu de nos compatriotes vivant en terre libyenne de Mouammar Kadhafi, mais il ne semble pas être exempt de tout reproche dans certaines situations indignes d’homme que la milice anti-immigration inflige aux siens en terre libyenne. Les témoignages issus de la dernière vague d’expulsés de la semaine dernière, sont plus accablants que troublants pour le diplomate en fin de mission.

Des témoignages d’un malheureux rapatrié de la Libye que nous avons rencontré sont accablants. Remonté comme d’autres de ses compagnons, F.B, dénonce l’indifférence de l’ambassade du Mali en Libye à la situation des migrants maliens. Il explique qu’avant l’arrivée du dernier contingent d’expulsés (149 personnes), il y avait 350 maliens emprisonnés dans les geôles libyennes. Dans quelles conditions ? Notre interlocuteur qui a fait trois mois de prison explique que les cellules de détention sont attenantes à des douches et autres WC. Ce qui fait que les eaux souillées stagnent dans leurs dortoirs sans compter la puanteur qui rend la respiration impossible.

Ce n’est pas tout, car, les bastonnades sauvages font partie de leur quotidien. F B. témoigne que personnellement il a eu à interpeller l’ambassadeur sur « les atteintes à la dignité humaine dont sont victimes ses compatriotes pour lesquels il est sensé être en Libye. Mais, dit-il, grande a été sa stupéfaction quand Tidiane Doucouré n’a pu lui trouver une autre réponse que de dire qu’il a été nommé ambassadeur pour ce pays rien que pour le renforcement de la coopération et des relations amicales avec le Mali, mais pas pour gérer les difficultés des immigrés clandestins ». La réponse est aussi sèche qu’il relève  d’un mépris aussi affiché, s’indigne-t-il. Selon lui, le diplomate a fait preuve  « de légèreté » dans sa gestion qu’il arrive même que les laissez-passer qu’il délivre à ses compatriotes sont déchirés par les forces de l’ordre sans que le diplomate ne bronche. Comme pour dire que même pour le respect des symboles de l’Etat malien dans son pays d’accueil, l’ambassadeur s’en fichait. Quand les maliens sont bastonnés en pleines rues de Tripoli, dépouillés de leurs biens, emprisonnés ensuite expulsés manu militari de la Libye et qu’un ambassadeur se permet de tels propos, il y a lieu de s’inquiéter.

En tous  cas, les autorités  maliennes semblent avoir pris en mal cette attitude de leur représentant dans ce pays désertique avec les fortunes enviables. On peut dire que cette situation a précipité la révocation de M. Tidiane Doucouré après seulement deux ans d’exercice, et les Maliens expulsés de la Libye sont loin d’avoir les visages renfrognés par ce « limogeage ». Le nouvel ambassadeur du Mali en Libye, Amadou Touré, lequel selon nos sources est un proche du chef de l’Etat, est un homme averti. Certes, il ne va pas pour mettre définitivement fin au cycle des expulsions, mais pour que les Maliens qui vivent en terre libyenne puissent savoir qu’ils sont aussi issus d’un Etat qui les protègent partout.

Abdoulaye Diakité/L'Indicateur du Renouveau

Publié dans Mali

Commenter cet article