Mali : Les bons points de la Banque mondiale

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Le Mali continue de réaliser " des progrès notables" en matière de gestion macroéconomique en dépit de la crise mondiale, a affirmé jeudi Dramé Youssouf Thiam, représentant de la Banque mondiale.

M. Thiam, qui intervenait à l'occasion de l'évaluation de la performance du système de gestion des finances publiques maliennes, qui se tient actuellement à Bamako, a indiqué que la croissance a été de 4,5% en 2009 et qu'elle s'explique par les bonnes réalisations du secteur agricole.

L'inflation est passée à 2,2 pour cent contre 9,1% en 2008 et le déficit budgétaire de base a été réduit à 32,7 milliards de FCFA grâce à la bonne tenue des recettes et une meilleure maîtrise des dépenses, a déclaré représentant de la Banque mondiale.

En 2009, le Mali a bénéficié d'une forte amélioration de ses termes de l'échange (plus de 24 %) du fait de la très bonne tenue des cours mondiaux de l'or (75% de ses recettes d'exportation) et du repli des cours du pétrole et des denrées alimentaires.

La balance des paiements a été confortée par les entrées de capitaux liées à la privatisation de la SOTELMA (4% du PIB) et deux allocations de DTS (1,5% du PIB) par le FMI, dans le cadre de sa réponse globale à la récession mondiale. Ce qui amène Bretton Woods à souligner que les perspectives de l'économie malienne devraient continuer à s'améliorer en 2010, sur fond de reprise mondiale.

XinhuaNet

Publié dans Mali

Commenter cet article