Mali : Le RAVEC en panne à Paris, estiment les partis politiques

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Photo-Conference-de-Presse.jpgLe Cadre d'Échanges des Partis Politiques Maliens en France, structure de concertation sur les questions politiques nationales, expriment un certain nombre d'inquiétudes qui risquent de compromettre les relations entre les Maliens et l'État dans le cadre du recensement administratif à vocation d'état civil (RAVEC). Le RAVEC a été lancé en France voici (3) trois mois. Les projections portaient sur l'enrôlement de 21300 personnes. Or un point établi le 27 septembre dernier par une commission regroupant autorités diplomatiques et consulaires et représentants des formations politiques fait état d'un dépassement d'objectif de plus de 205% par les 14 équipes chargées de l'enrôlement dans les foyers de travailleurs immigrés. Il ressort que le chiffre plafond de 21300 personnes, établi sur la base des listes électorales lors des dernières élections, est totalement erroné. Les indications données par les services préfectoraux mentionnent une population d'environ 50000 Maliens disposant d'un titre de séjour. Mais à en croire les représentants des partis politiques ce sont plus de 150 000 personnes que compte la diaspora malienne en France sans compter les bi-nationaux. Et 2/3 de cette population ne vit pas dans la foyers de travailleurs migrants, seuls endroits où se déroulent les opérations d'enrôlement. Pour le Cadre d'Échanges des Partis Politiques Maliens en France cette explosion de plafond ne doit pas faire oublier qu'à la date du 15 octobre 2010 prévue pour la fin des opérations beaucoup de personnes ne pourront pas être recensées. « La réussite du R.A.V.E.C risque d'être sérieusement compromise, si des dispositions urgentes ne sont pas prises; puisque l’opération laisserait en marge un très grand nombre de nos compatriotes », souligne-t-on en faisant mention d'une certaine nervosité entre les équipes du RAVEC et les citoyens maliens motivés et mobilisés pour se faire enrôler avant le 15 octobre. Le Cadre d'Échanges des Partis Politiques Maliens en France propose donc que le délai butoir du 15 octobre 2010 soit prolongé d’au moins 6 mois, afin de répondre favorablement à l’engouement et à la mobilisation de nos compatriotes, d’accroître les moyens matériels mis à la disposition de notre juridiction, en portant le nombre de Kits de 14 à 30, pour réaliser l’opération avec succès et surtout d’augmenter l’enveloppe financière allouée au RAVEC en France tout en assurant son financement régulier par le MATCL étant donné que jusque là les charges sont supportées presque entièrement par les fonds de la chancellerie. Le Cadre d'Échanges des Partis Politiques Maliens en France est composé de huit formations politiques : ADEMA, CNID, PARENA, PDES, PSDM, RPM, UM-RDA, URD. Fait à Paris, le 5 octobre 2010 M. Mahamadou Cissé Coordonnateur C.E.P.P.M.F Contact : 0033 6 15 73 51 40

Publié dans Mali

Commenter cet article