Mali : le parti d'ATT apportera une clarification du paysage politique national

Publié le par Oussouf DIAGOLA

http://www.maliweb.net/news_images/Younoussi%2002.jpg"Ceux qui croient en la vision politique de l'URD ne chercheront pas à quitter le parti pour aller vers d'autres cieux politiques ou vers une nouvelle formation politique en création…Nous souhaitons  bonne chance au nouveau parti dont la création va clarifier le paysage politique"  Ce sont là les propos du président de l'URD, l'honorable Younoussi Touré, que nous avons rencontré le mercredi 7 juillet, dans son bureau à l'Assemblée nationale.

Ancien Premier ministre et actuel premier Vice-président de l'Assemblée nationale, l'honorable Younoussi Touré est également le président de l'Union pour la République et la Démocratie (URD), un parti de la mouvance présidentielle dont le véritable patron est l'actuel président de la Commission de l'UEMOA, Soumaïla Cissé, basé à Ouagadougou au Burkina Faso.

Dans le bref entretien qu'il nous accordé, par rapport à la naissance d'une nouvelle formation politique au sein de la majorité présidentielle, le Parti pour le Développement Economique et Social (PDES), le 17 juillet prochain, le président de l'URD s'est montré serein, imperturbable, tel un roc de Nyafunké.

A la question de savoir si l'URD ne redoute pas un débauchage dans ses rangs, dans la perspective de renforcer le parti naissant, Younoussi Touré a affirmé ne rien craindre. "Aujourd'hui, à l'URD, nous pensons que les cadres et militants qui sont pénétrés de la justesse du combat du parti, de sa vision politique et qui croient en sa capacité ne changeront de conviction du jour au lendemain. Ils ne laisseront pour rien leurs camarades en cours de route pour aller ailleurs ", a-t-il expliqué. Il a précisé qu'il espère que c'est l'écrasante majorité des cadres et militants de l'URD qui sont totalement engagés pour la cause du parti et qui n'iraient vers parti en création, fut-il de l'entourage présidentiel. Et le président de l'URD de dire que, dans tous les cas, la transhumance politique n'est pas un élément nouveau dans le paysage politique national. "Et je dois dire que, tous les jours, l'URD accueillent plusieurs militants venus d'horizons divers", a-t-il fait remarquer. Pour montrer que le parti de la poignée de main enregistre plus d'arrivées que de départ. 

Pour l'honorable Younoussi Touré, la création du PDES est à saluer car elle clarifie le débat et le paysage politiques en ce sens que des animateurs d'une association, le Mouvement Citoyen, et d'autres groupes proches, vont agir à présent sous forme de parti politique légalement constitué. Comme pour dire que désormais, on saura qui est qui ?

Quelle lecture le président de l'URD (aussi membre de la majorité présidentielle) du fait que le nouveau parti se réclame de l'étiquette "présidentielle" et particulièrement de son entourage immédiat? Notre interlocuteur dira que "l'URD a toujours été fidèle dans son engagement à accompagner le  président de la République et le Gouvernement. Et cet engagement, nous le respecterons jusqu'à la fin. Nous souhaitons bonne chance au nouveau parti", a-t-il déclaré.

Et à la question de savoir comment se porte l'URD, surtout quel est le climat au niveau des premiers responsables du parti, Younoussi Touré dira que le parti va très bien avec des adhésions massives tous les jours. Pour le sommet du parti, "c'est seulement la presse qui trouve qu'il y a problème là où il n'y en a pas du tout ", a-t-il conclu, avec un brin d'humour.


Bruno SEGBEDJI/L'Indépendant

Publié dans Mali

Commenter cet article