Mali : Le "Mansa Moussa", une pièce en or 24 carats, pour célébrer le 22 septembre 2010

Publié le par Oussouf DIAGOLA

http://www.africatime.com/data/nouvelles/195000.jpgLe cinquantenaire de l’indépendance du Mali sera marqué par l’émission d’une pièce d’or, Mansa Moussa, en mémoire à Kankou Moussa dont le règne sur l’Empire du Mali fut marqué par son voyage à la Mecque duquel les chroniqueurs de l’époque rapportent l’or transporté (plusieurs tonnes dit-on) fit baisser les cours mondiaux du métal jaune des années durant.

Le Mansa Moussa est une pièce d’or hautement sécurisée qui sera mise sur le marché prochainement. La pièce historique frappée à l’effigie du célèbre empereur du Mali, pèsera 24 carats pour 34 grammes d’or fin et une épaisseur de 999,9 millièmes.

L’œuvre est l’initiative d’Aliou Boubacar Diallo, patron de Wassoulor SA qui exploite la mine d’or de Kodieran à quelque encablure de Kalana.

«J’ai voulu que cet objet soit une pièce d’or rare, de 24 carats avec un message fort pour un pays qui mérite un développement heureux et prospère, rappelant à tous que le Mali a une histoire glorieuse et une culture unique marquée entre autres par le règne du roi Mansa Moussa » a-t-il confié à nos confrères du journal économique en ligne ‘‘Les Afriques’’ en justifiant son projet par le fait que « il y a une pièce d’or Napoléon en circulation alors qu’aucun des trois Napoléons n’a une histoire aussi liée à l’or que Kankou Moussa ».

A en croire M. Diallo, Kankou Moussa est « , l’homme qui a révolutionné la production d’or en Afrique de l’Ouest avec un procédé d’exploitation par des puits ronds de 90 cm de diamètre et de 2 à 2,5m de profondeur reliés par des galeries horizontales » faisant résolument de cet grand empereur « le roi de l’or ». Et rien que pour  cela « il méritait bien d’avoir une pièce d’or en son nom », explique l’industriel qui ajoute que c’est autour de ce puissant thème qu’il a souhaité réaliser « cet objet unique, constitué de messages clairs et symboliques pour saluer l’esprit visionnaire du «Roi de l’Or» […]. Cette démarche, basée sur l’utilisation de nos ressources naturelles et de nos richesses culturelles et historiques, dans le but de participer aux œuvres de développement économique et social de notre pays, me semble être le nouveau point de départ pour que l’Afrique retrouve sa réelle indépendance économique. »

L’idée brillante du Mansa Moussa est à saluer et soutenir pour qu’elle ne connaisse pas le sort de Wassoulor, cette industrie dont le potentiel minier des 100km2 de terrain à sa disposition pour l’exploitation de l’or s’élève à plus de 80  tonnes avec une prévision de production annuelle d’environ 5 tonnes mais dont le démarrage effectif reste encore très compliqué à cause de difficultés techniques et financières avec notamment  l’affaire qui oppose M. Diallo à un ancien responsable de BNP Paribas, une grande banque française.

Publié dans Mali

Commenter cet article