Mali/France : Expulsé il y a dix mois, un sans-papier est retourné hier en France

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Un sans-papier malien de 53 ans, expulsé en octobre après avoir séjourné et travaillé 21 ans en France, est rentré mercredi dans l’Hexagone où il bénéficiera d’un titre de séjour d’un an, a constaté un journaliste de l’AFP.

Acclamé par un petit comité d’accueil réuni en début d’après-midi à l’aéroport d’Orly sous l’oeil de la police aux frontières (PAF), Djime N’Diaye n’a toujours pas compris les raisons de son expulsion. "J’ai toujours travaillé et j’ai payé mes impôts. Je commençais à désespérer au Mali", a-t-il déclaré à l’AFP.

"Le retour en France est extrêmement rare pour quelqu’un qui n’a pas de famille ici, surtout dix mois après son expulsion", s’est réjoui Mady Gassama, président de l’asssociation Alifsi (Alternative Ile-de-France pour la Solidarité et l’Intégration) qui avait saisi le ministère de l’Immigration du cas de M. N’Diaye. Interpellé lors d’un contrôle d’identité en octobre alors que son dossier de régularisation était en cours d’examen, M. N’Diaye "n’a jamais troublé l’ordre public, ni rien fait de mal", a expliqué M. Gassama. "Il fait partie des nombreux travailleurs sans papiers que l’Etat doit s’engager à régulariser".

M. Gassama a salué la décision de l’administration mais a déploré que "dix mois aient été perdus" pour M. N’Diaye mais également pour la société de nettoyage qui l’employait. Selon Christophe Foucher, représentant de la CGT et présent à l’aéroport, l’expulsion de travailleurs sans papiers est "absurde". "Les secteurs de la restauration, des travaux publics et du nettoyage n’arrivent pas à trouver de la main d’oeuvre en France", a-t-il affirmé.

 

AFP

Publié dans Diaspora

Commenter cet article