Mali : Bamako se dote de cameras de vidéosurveillance

Publié le par Oussouf DIAGOLA

camera-video-surveillance.JPGAinsi donc, nous sommes désormais sous surveillance !!! Si vous êtes surpris de mon affirmation, c’est que vous n’êtes pas très observateurs. Bamako a des allures de « petite Londres » (sans rire !).

Oui, avec de beaux échangeurs, d’accord. Mais, aussi et surtout, des caméras de surveillance ! Vous avez bien entendu…enfin, lu. Depuis quelques semaines maintenant, notre belle capitale s’est dotée d’outils ultramodernes pour garantir la sécurité de ses habitants. Finis bientôt les policiers en bleu ou noir que nous rendent la vie si agréable (sic !) ? Qui nous font nous sentir si bien protégés et surtout respectés ? Je n’ose y croire…Il est vrai que dans les grandes villes qui ont leur système de « protection télévisée », la race policière n’a pas pour autant disparue. Je garde donc bon espoir que les nôtres nous seront laissés aussi…

Mais revenons au sujet qui m’intéresse aujourd’hui et que je veux, à tout prix et ne vous en déplaise, partager avec vous. Il parait donc que…, non, ce n’est même plus il parait, elles sont bel et bien là. Des caméras sont positionnées à l’entrée et sur nos deux ponts. Pour quoi faire ? Mais bien entendu, pour veiller à notre sécurité à tous et attraper les indisciplinés qui font fi des règles de la vie en société. D’après ce que j’ai ouï dire, les agents de la sécurité bénéficient ces derniers temps d’une formation pointue pour leur permettre d’utiliser cet outil précieux. Ils pourront bénéficier de l’apport de la technologie pour faire face à la délinquance organisée, à la mendicité agressive et à l’incivisme chronique qui sont les gros maux dont souffre notre cité aux 3 caïmans. Il est vrai qu’ils sont débordés de travail nos chers hommes en tenue. A force de rester sous le soleil en longueur de journée, pour gagner, très durement il est vrai, leur pain quotidien, il était temps de leur apporter cette aide ô combien nécessaire. 

Mais, entre nous, j’espère que nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin et que bientôt, tous les carrefours et points névralgiques de Bamako seront couverts des caméras qui surprendront les citoyens indélicats ! Ainsi, enfin, on pourra rouler sans craindre de voir un motocycliste se suicider sous nos roues. On pourra se garer la nuit dans la rue en ayant bon espoir de revenir trouver sa monture. On pourra dormir le portail grand ouvert... Pourquoi pas ? Il est permis de rêver! 

Parlant de rêve. Ce serait génial d’entendre une grosse voix, celle de Big Brother, qui dirait à celui-là qui est dans le viseur : « rends lui le cahier, il est en règle »…Il est permis de rêver non ?

jOUNALDUMALI;COM

 


Publié dans Mali

Commenter cet article