MADAGASCAR : Pourquoi le ministre des forces armées de transition est limogé

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Carte_Madagascar.gifMercredi, le Premier ministre malgache de transition, Camille Vital, a limogé le ministre des forces armées de transition, Noël Rakotonandrasana mais les raisons de cette décision restent encore floues.

Après l'annonce du limogeage, Camille Vital, interrogé par les journalistes, n'a pas évoqué grande chose sauf que «la tenue des réunions organisées par Noël Rakotonandrasana n'avait pas eu son accord. D'ailleurs, le ministre lui-même n'avait demandé aucune autorisation de sa part pour organiser des réunions « louches ».

Dans ses propos, Camille Vital se sentait écarté des affaires lui concernant car si les réunions étaient non suspectes, il serait le premier à accorder leur tenue, et se comportant en tant que premier responsable de la sécurité à Madagascar.

La primature de transition a aussi avancé que le général Noël Rakotonandrasana n'a pas réalisé certains points de sa responsabilité, entre autres, la mise en oeuvre des résolutions de l'assise militaire qui se sont tenues à Antananarivo, la capitale de Madagascar, en mai 2009.

De son côté, Noël Rakotonandrasana a tenu une conférence de presse jeudi dans la salle de conférence du ministère à Amparibe, dans le centre ville pour donner son avis sur cette décision de la HAT.

Il a déclaré qu' « il n'y avait jamais eu intention de faire un coup d'Etat ou d'instaurer un directoire militaire. Si nous l'avions voulu cela aurait été fait. Cela n'est pas souhaitable pour nous, pour Madagascar ».

Il y avait bien des réunions entre les Forces Armées, avec la communauté internationale mais aussi avec d'autres personnes mais seulement dans le but de recueillir des suggestions et des conseils afin de soulager la population et sortir de la crise, car le peuple malgache dit-il rencontre actuellement des difficultés et d'ajouter que ces réunions entrent dans le cadre du Conseil Supérieur Mixte pour la Médiation et l'Ethique.

Questionné sur l'analyse de la décision de la primature de transition sur ce limogeage du ministre des forces armées, un expert en science politique a déclaré que « les rumeurs sur la préparation d'un coup d'Etat qui se sont intensifiés ces derniers temps ainsi que les réunions secrètes entre officiers et sous- officiers au sein de l'Armée et de la Gendarmerie nationale malgache, ont alerté la haute autorité de transition (HAT) sur le passé de ce général ».

Effectivement, Noël Rakotonandrasana est l'acteur principal de la prise de pouvoir par Andry Rajoelina. Il a conduit le mouvement des militaires en opposition au régime de Marc Ravalomanana, l'ancien président malgache qui a provoqué son départ. La prise de pouvoir par Andry Rajoelina, considérée par les observateurs internationaux comme coup d'état, est le fruit des complots manigancés par Noël Rakotonandrasana et les autres camps militaires. Depuis, il est devenu l'homme fidèle capable de tout de Andry Rajoelina jusqu'à cette décision inattendue des Malgaches.

Xinhua

 

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article