Les parties ivoiriennes invitées à relancer le contentieux électoral

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Bagbo et Guillaume SoroL'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) invite les parties ivoiriennes à relancer le contentieux de l'inscription sur la liste électorale, interrompue depuis janvier.

"L'Onuci exhorte les parties ivoiriennes à continuer de faire preuve de volonté politique et de détermination pour faire de la relance du contentieux une réalité", a indiqué jeudi le porte- parole de la mission onusienne, Hamadoun Touré, lors d'un point de presse.

Selon M. Touré, la mission suit "activement" les différentes réunions et initiatives actuellement en cours dans le cadre du processus électoral.

Le contentieux électoral avait été suspendue en janvier à la suite des violentes manifestations de l'opposition pour protester contre les radiations de la liste électorale de personnes présentées comme étrangères par le tribunal sur "dénonciation" des partisans du président Laurent Gbagbo.

Prévue pour redémarrer début février pour une durée de trois semaines, l'opération est toujours bloquée.

Le camp présidentiel réclame désormais un "audit" de la liste électorale provisoire, ce que jugent inutile l'opposition politique et l'ex-rébellion.

"L'Onuci apprécie les avancées enregistrées avec la signature récente d'un guide méthodologique du traitement des réclamations relatives à la liste des cas litigieux et accorde une attention particulière au sort des questions récurrentes sur la liste électorale provisoire", selon son porte-parole.

Une liste électorale provisoire de 5,3 millions d'électeurs a été validée par les structures techniques et un peu plus d'un million de personnes enrôlées attendent de valider leur statut.

"L'ONUCI encourage toutes les parties à travailler au retour de la confiance dans le traitement de toutes les listes et au renforcement de la transparence dans la constitution de la liste électorale définitive", a conclu Hamadoun Touré.

L'élection présidentielle de sortie de crise en Côte d'Ivoire est théoriquement fixée "fin avril-début mai". Maintes fois annoncée, elle a déjà connu plusieurs reports depuis 2005.

XinhuaNews

Publié dans Afrique

Commenter cet article