Les Ethiopiens dominent la 34ème édition du Marathon de Paris

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Marathon-de-Paris.jpgLa 34e édition du Marathon de Paris a vu la victoire des Ethiopiens dimanche 11 avril. Du côté des femmes, Atsede Baysa a été la première à franchir la ligne d'arrivée, avec un temps de 2h 22min 3sec. La jeune femme est partie seule à moins de dix kilomètres de l'arrivée et a réussi à battre le record de l'épreuve établi par la belge Marlee Renders, en 2002.

Du côté des hommes, Tadesse Tola a remporté cette édition, avec un temps de 2h 6min 41sec. Il est parti seul à moins de quatre kilomètres de l'arrivée. Le jeune homme de 22 ans disputait dimanche le deuxième marathon de sa carrière. L'an dernier il avait pris la 9e place à Chicago, avec un chrono de 2h 15min 48sec.

 

Christelle Daunay bat le record de la France

Tadesse Tola a devancé les deux Kényans Alfred Kering et Wilson Kipsang, dans le traditionnel duel entre Ethiopiens et Kényans.

Côté kenyan, Benjamin Kiptoo, vainqueur à Rome en 2009, Vincent Kiplagat et Wilson Kiplang, pour son premier marathon, ont tenté de succéder à leur compatriote Vincent Kipruto, qui avait établi un record de l'épreuve (2h 5min 47sec).

Et pour les Ethiopiens, les plus ambitieux étaient Terfa Negari, auteur de 3 podiums en trois marathons depuis un an, et l'outsider Tadesse Tola, dont le record personnel était de 2h15 mais qui a récemment réussi un prometteur semi-marathon en 59 minutes.

La Française Christelle Daunay, a fini quant à elle deuxième de l'épreuve, avec un score de 2h 24min 22sec. Elle bat ainsi le record de la France. Elle était troisième l'an passé avec un record national à la clé (2h 25min 43sec), avait l'intention de rester en retrait pour profiter de la moindre défaillance. Troisième et auteur du record de France l'an passé (2h 25min 43sec), la Mancelle, installée aux portes de la capitale, avait avalé le pavé parisien sur 42,195 km pour son premier coup d'éclat, performance suivie en novembre d'une 3e place à New York, devant la Britannique Paula Radcliffe, détentrice du record du monde (2h 15min 25sec).

Malgré ses ambitions au départ sur les Champs-Elysées, elle savait qu'elle ne prendrait pas la foulée de la favorite éthiopienne.

 

Circulation bloquée dans Paris

Comme tous les "42 km", le marathon de Paris est aussi une course populaire. Et cette année, les organisateurs espéraient battre le record "d'arrivants" (30.739) sur un parcours légèrement modifié avec une première moitié amputée de quelques hectomètres dans l'est parisien ajoutés dans le Bois de Boulogne.

Après le départ depuis l'avenue des Champs Elysées (45 mètres en retrait de l'avenue Georges V), les coureurs ont emprunté plusieurs avenues et rues célèbres de la capitale : les participants sont passés notamment par la rue de Rivoli, la Place de la Bastille, avant de remonter vers la Place de la Nation, pour se diriger ensuite vers le Bois de Vincennes, les Tuileries, la Place de la Concorde, l'avenue de New York, la place de la porte d'Auteuil, ou encore l'allée de Longchamp.

Des interdictions de circulation ont été mises en place dans certaines rues de la capitale où l'épreuve se déroule entre 8h30 et 15h.

L'arrivée est située sur l'avenue Foch qui a été progressivement neutralisée au fur et à mesure de la progression de la course.

Le contournement de la capitale reste possible, à tout moment, par le boulevard périphérique.

En conséquence, la Préfecture de Police a conseillé aux automobilistes de contourner très largement les zones concernées.

Publié dans France

Commenter cet article

Nicolas 12/04/2010 04:04


Salut,
Votre blog est plutôt sympa je vous rend visite afin de vous montrer une de mes réalisations sur les grands singes.
http://www.nicolaslizier.com/article-33148216.html
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Dans le même domaine j'ai également une créa sur Bumblebee !
Bonne continuation à vous dans vos projets.
Nicolas graphiste