Les 21 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Publié le par Oussouf DIAGOLA

La 34e session du Comité du patrimoine mondial, réunie à Brasilia depuis le 25 juillet, a achevé aujourd’hui l’examen des candidatures à la Liste du patrimoine mondial et à la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

Sous la présidence du ministre brésilien de la Culture, João Luiz da Silva Ferreira, la Comité a inscrit 21 nouveaux sites – 15 culturels, 5 naturels et 1 mixte-, ce qui porte à 911 le nombre de biens inscrits sur la Liste. Les îles Marshall, Kiribati et le Tadjikistan ont pour la première un bien inscrit au Patrimoine mondial. Un site naturel existant a également été reconnu pour sa valeur culturelle, devenant ainsi un bien mixte.

 

Le Comité du patrimoine mondial a ajouté quatre sites à la Liste du patrimoine mondial en péril et en a retiré un, les îles Galápagos (Equateur).

 

Les nouveaux sites inscrits sur  de la Liste du patrimoine mondial en péril sont les suivants (par ordre alphabétique des pays) :

 

  • Parc national des Everglades (Etats-Unis)
  • Cathédrale de Bagrati et monastère de Ghélati (Géorgie)
  • Forêts humides de l’Atsinanana (Madagascar)
  • Tombes des rois du Buganda (Ouganda)

 

 

Le nouveau site mixte est le suivant :

 

  • Papahānaumokuākea (Etats-Unis)

 

 

Les nouveaux sites culturels sont les suivants :

 

  • At-Turaif à ad-Dir’iyah (Arabie saoudite)
  • Sites de bagnes australiens (Australie)
  • Place São Francisco de São Cristovão (Brésil)
  • Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong (République de Corée)
  • Monuments historiques de Dengfeng, au « centre du ciel et de la terre »  (Chine)
  • Cité épiscopale d’Albi ( France )
  • Jantar Mantar (Inde)
  • Atoll de Bikini Atoll, Site d’essais nucléaires (Iles Marshall)
  • Camino Real de Tierra Adentro (Mexique)
  • Grottes préhistoriques de Yagul et Mitla au centre de la vallée d’Oaxaca (Mexique)
  • Zone des canaux concentriques du 17e siècle à l’intérieur du Singelgracht à Amsterdam (Pays-Bas)
  • Ensemble du Khānegāh et du sanctuaire de Cheikh Safi al-Din à Ardabil (République islamique d’Iran)
  • Ensemble du bazar historique de Tabriz (République islamique d’Iran)
  • Site proto-urbain de Sarazm (Tadjikistan)
  • Citadelle impériale de Thang Long-Hanoï (Viet Nam)

 

Les nouveaux sites naturels sont :

 

  • Danxia de Chine (Chine)
  • Plateau de Putorana (Fédération de Russie)
  • Pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion (France)
  • Aire protégée des îles Phoenix (Kiribati)
  • Hauts plateaux du centre de Sri Lanka (Sri Lanka)

 

Les sites du Patrimoine mondial qui ont fait l’objet d’une extension sont :

 

  • Système de gestion hydraulique du Haut-Harz (Allemagne - extension de « Mines de Rammelsberg et la ville historique de Goslar »)
  • Ville de Graz- Centre historique et château d’Eggenberg (Autriche - extension de « Ville de Graz-Centre historique »)
  • Parc national de Pirin (Bulgarie - extension)
  • Ensemble d’art rupestre paléolithique de Siega Verde (Espagne - extension des « Sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa », Portugal)
  • Monte San Giorgio (Italie - extension de « Monte San Giorgio », Suisse)
  • Ville minière de Røros et la Circonférence (Norvège - extension de la « Ville minière de Røros »)
  • Eglise de la Résurrection du monastère de Suceviţa (Roumanie - extension des « Eglises de Moldavie »)

 

Le Comité a également reconnu la valeur culturelle de la Zone de conservation de Ngorongoro  (République Unie de Tanzanie), inscrite en 1979 comme site naturel et qui est désormais un bien mixte (culturel et naturel).

 

La 34e session du Comité du patrimoine mondial s’est ouverte le 25 juillet et prend fin le 3 août. La prochaine session se tiendra en juin 2011 à Bahreïn.

Publié dans Monde

Commenter cet article