Le XXIe siècle sera celui de l’Afrique. C'est ce qu'affirment deux auteurs français dans "le Temps de l'Afrique" un livre qui vient de paraître aux éditions Odile Jacob

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Koita.jpgOn la croyait vide, rurale, animiste, pauvre, oubliée du monde. Or, cinquante ans après les indépendances, la voici pleine à craquer, urbaine, monothéiste. Si la misère et la violence y sévissent encore, la croissance économique y a repris ; les classes moyennes s’y développent à grande vitesse. Elle est désormais au centre de nouveaux grands enjeux mondiaux. Bref, elle était « mal partie » ; la voilà de retour – à grande vitesse.

 

L’Europe a raté le virage d’un continent qui ne nous attend plus. Comment mieux le comprendre ? Démographie, économie, politique, diplomatie, cultures et religions : Le Temps de l’Afrique présente différentes facettes de cette nouvelle Afrique, bientôt milliardaire, à mi-chemin du processus de peuplement le plus fulgurant qu’ait connu l’humanité. Sans passer sous silence les risques de sa métamorphose, il fait ressortir les forces et les espoirs qu’elle recèle.

 

En s’autorisant une pensée prospective et personnelle sur les risques et les opportunités de la métamorphose africaine, cet ouvrage vise à faire évoluer les regards portés sur le continent, encore largement perçu comme une terre figée, à la marge de l’histoire. L’ouvrage, généraliste, s’adresse à un lectorat intéressé par les grandes évolutions du monde mais non expert des questions internationales ou de l’économie. Le style se rapproche de l’essai, laissant une large place aux anecdotes et aux « messages forts », qui défient les idées reçues.

Publié dans Afrique

Commenter cet article