Le Royaume Uni a décidé d’ouvrir son ambassade au Mali

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Le Royaume Uni a décidé d’ouvrir son ambassade dans notre pays et elle sera opérationnelle dans quelques petites semaines. « C’est une décision qui me réjouit car le Mali compte beaucoup sur la scène africaine », déclare M. Tott, l'ambassadeur du Royaume Uni basé à Dakar et couvrant entre autres pays le Mali.
Il en fallait pour convaincre son pays d’être à la base d’une rencontre mondiale, l’an dernier, à Tombouctou sur l’islam modéré. Il en fallait pour que le Royaume Uni accepte de financer la construction et l’équipement du siège du haut Conseil Islamique dans la cité sainte dont « Chris » est désormais et fièrement un citoyen d’honneur. Voici d’ailleurs à ce sujet ce qu’a dit l’Ambassadeur au moment de couper, mardi à Tombouctou, le ruban symbolique du nouveau siège local du Hci : « Je me rends compte, mes Chers amis, que je me trouve ici à un moment difficile pour Tombouctou, mon pays et plusieurs autres pays en Europe et ailleurs recommandent à leurs ressortissants de ne pas visiter cette ville et ses environs pour des raisons de sécurité. Je comprends tout à fait l’impact que cette recommandation a sur les habitants de cette ville et j’espère sincèrement que les conditions nous permettront bientôt de la modifier à nouveau.
Toutefois pour que cela arrive, nous devons tous reconnaître que la menace qui plane dans le désert au Nord de Tombouctou est une menace qui nous concerne tous et qui nécessite une réponse collective ». C’est dira t-il pour cette menace et pour se montrer solidaire du Mali que le Royaume-Uni a décidé d’avoir une représentation permanente dans notre pays. Au revoir donc à notre compatriote d’honneur. Et bienvenue à son successeur qui, nous en sommes sûrs, sera bien briefé. Adam Thiam


Interview de Christopher Tott

Vous êtes venu faire vos adieux au Mali. Pourquoi partez-vous si tôt?

Il est vrai, je passe la main un peu plus tôt après 2 ans et demi, mais pour la meilleure des raisons. Comme vous le savez, je suis ambassadeur au Mali mais résident a Dakar au Sénégal. Le Gouvernement Britannique a décidé d’ouvrir une ambassade résidente au Mali avec M. Nick Griffith qui prendra fonction ce mois.

Comment qualifiez-vous votre collaboration avec notre pays?

Les relations entre la République du Mali et le Royaume Uni se portent bien. Nous avons coopéré sur bien de fronts. Notre approche est multilatérale à travers l’Union Européenne dont 20% du programme de développement provient de la Grande Bretagne. D’où notre association à la délégation de l’Union européenne dans le cadre du dialogue politique avec le Mali.

Vous avez géré l’affaire Edwin Dyer, ça n’a pas dû être facile

La crise du kidnapping d’Edwin DYER a été très difficile pour moi et mes collaborateurs. Très rapidement nous avons sollicité l’appui du Gouvernement du Mali. Notre position était qu’aucune concession ne devrait être faite aux terroristes car nous croyons fermement que tout compromis conduirait à d’autres prises d’otages.

Malheureusement Edwin DYER a été lâchement tué par ces terroristes. Le Gouvernement Britannique travaille avec le Gouvernement du Mali et d’autres partenaires en vue de trouver le meilleur moyen de combattre ces menaces terroristes. Soyons clairs, la menace terroriste est commune, pas seulement pour les étrangers mais bien pour les Maliens aussi et nous sommes déterminés à aider le Mali à l’éradiquer.

L’initiative pour Tombouctou pour l’Islam va t-elle continuer?

Il y a un an, le Gouvernement Britannique avait sponsorisé une rencontre des Oulémas d’Afrique à Tombouctou. Cette rencontre et la Déclaration subséquente de Tombouctou ont eu un écho très favorable aussi bien sur le plan international qu’au niveau du Haut Conseil Islamique du Mali. Les réflexions des Oulémas méritent un suivi que nous appuyons. Au même moment, l’Ambassade de Grande Bretagne a financé la construction d’un siège pour le Haut Conseil Islamique Régional de Tombouctou. Ce siège équipé que je viens d’inaugurer à Tombouctou avec le Président du Haut Conseil Régional l’imam Abdramane Ben ESSAYOUTI marque l’engagement du Gouvernement Britannique pour promouvoir l’islam tolérant que symbolise Tombouctou. J’inviterai mon successeur à persévérer dans cette direction.

Quel briefing ferez-vous à votre successeur sur le Mali?

Je dirai à mon successeur qu’il a une chance extraordinaire d’être au Mali. L’histoire et la tradition maliennes sont des éléments essentiels pour saisir l’essence de l’Afrique de l’Ouest. Il trouvera d’excellents interlocuteurs au niveau des autorités maliennes. Une des difficultés sera la gestion du séjour au Nord de ressortissants Britanniques. Je lui dirai ce que j’ai déjà dit à nos amis de Tombouctou, nous savons les conséquences catastrophiques sur l’économie régionale de notre recommandation de ne pas voyager au nord du Mali. Mais la sécurité des voyageurs doit rester une priorité absolue. Le nouvel ambassadeur devra continuer à travailler afin de lever ces restrictions.

Propos recueillis par A. T

 

Publié dans Mali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article