Le Kenya va accueillir une conférence régionale sur le pétrole

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Le Kenya va accueillir une conférence régionale sur le pétrole, mardi et mercredi à Nairobi, pour présenter l'Afrique de l'Est comme une nouvelle frontière d'exploration pétrolière, ont affirmé les organisateurs lundi.

La Conférence énergétique de l'Afrique de l'Est examinera, entre autres, les questions mondiales naissantes sur le pétrole et le gaz, l'économie politique et les modèles au coeur de l'industrie en plus de la malédiction de l'or noir. "Les nouveaux concurrents, la compétition et la régulation, les questions inter-énergétiques, la définition du prix, la taxation et le financement des entreprises (pétrolières et gazières) non- hydrocarbures sont des problèmes essentiels," a déclaré le PDG du Global Pacific & Partners, Duncan Clarke, en préparation de la rencontre. "La conférence fait partie d'un ensemble mondial d'événements de gestion majeurs sur/en Afrique que nous avons menés annuellement pendant plus de 16 ans, et est appuyée par le ministère de l'Energie, le Kenya et la Compagnie pétrolière nationale du Kenya, " a-t-il déclaré.

La conférence présentera la stratégie énergétique gazière/pé trolière au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda, au Rwanda, au Burundi, en RDC, au Soudan, en Ethiopie, en Erythrée, en Somalie, aux Seychelles, à Madagascar et au Mozambique, et se concentre sur les acteurs institutionnels (entités privées et étatiques) qui façonnent les dynamiques accélérées de l'un des continents ayant les marchés énergétiques les plus rapides .

Clarke a indiqué que la conférence de Nairobi comportera un aperçu sur l'architecture de l'industrie pétrolière africaine et mondiale et les fondamentaux économiques du pétrole, essentiels pour les acteurs du pétrole en Afrique.

Selon une déclaration de Global Pacific & Partners, la conférence examinera les stratégies énergétiques pour la croissance future, identifiera le développement infra-structurel, le potentiel d'exploration pétrolière, la distribution du carburant raffiné, le secteur énergétique et les technologies des énergies renouvelables.

"Si la côte Atlantique de l'Afrique -- de l'Angola au Nigeria -- est exploitée depuis longtemps par des multinationales, il a fallu des décennies pour que les acteurs tournent leurs regards vers la partie Est (de l'Afrique) et se focalisent sur le Kenya, l'Ouganda et la Tanzanie," indique la déclaration.

XinhuaNews

Publié dans Afrique

Commenter cet article