La RDC réclame 23 milliards de dollars à l'Ouganda à titre de dommages et intérêt pour violation de la souveraineté territoriale

Publié le par Oussouf DIAGOLA

La République démocratique du Congo (RDC) réclame l'Ouganda la somme de 23 milliards de dollars américains à titre de dommages et intérêts en application d'une décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) remontant à plus de quatre ans, a rapporté lundi la presse kinoise.

Le 19 décembre 2005, la CIJ, plus haute instance judiciaire des Nations Unies, avait condamné l'Ouganda pour violation de la souveraineté territoriale de la RDC et violation des droits de l'Homme.

La CIJ avait donné raison à la RDC, plaignante, en estimant que l'Ouganda était notamment responsable, entre août 1998 et juin 2003, de "l'occupation de l'Ituri" (nord-est de la RDC), de "violation des lois internationales sur les droits de l'Homme" en RDC, d'"usage illégal de la force", de "pillages et d'exploitation des ressources naturelles" de la RDC.

L'Ouganda a été condamné à verser des compensations dont le montant devait être déterminé ultérieurement. La RDC réclamait alors entre 6 et 10 milliards de dollars (5 à 8 milliards d'euros), somme que la Cour avait jugé "appropriée".

Mais le ministre congolais de la Justice, Emmanuel-Janvier Luzolo Bambi, a révélé samedi que Kinshasa avait revu ses exigences à la hausse, les fixant désormais à 23 milliards de dollars.

"Un cabinet d'audit d'experts international a aidé la RDC à arrêter ce montant. Nous sommes encore dans la phase diplomatique. Les négociations se poursuivent pour obtenir de l'Ouganda les 23 milliards de dollars américains. Au cas où l'Ouganda s'obstine à ne pas réparer, nous allons nous référer à la CIJ", a précisé le professeur Luzolo, cité par le journal 'L'Observateur'.

Belga

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article