La France salue la "décision du président mauritanien de combattre Al-Qaïda"

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, en visite à Nouakchott, a loué lundi le courage du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz qui a "décidé de combattre Al-Qaïda et les trafiquants de drogue".

S'exprimant devant la communauté française de Nouakchott, M. Kouchner a déclaré que "le président mauritanien peut, en toute circonstance, compter sur l'aide de la France", a constaté un correspondant de Xinhua.

"La France soutiendra la Mauritanie tant sur le plan militaire que civil", a souligné le chef de la diplomatie française, arrivé lundi soir à Nouakchott au lendemain de l'exécution de l'otage français Michel Germaneau par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) qui le détenait depuis avril.

Evoquant ce "lâche assassinat", M. Kouchner indiqué que la France n'avait plus de nouvelle de l'otage français depuis longtemps.

"Peut-être qu'il était mort depuis des mois, avant même l' expiration de l'ultimatum fixé par ses ravisseurs" (ce 26 juillet à minuit), a-t-il souligné.

"La décision (de mener le raid contre AQMI) a été prise au plus haut sommet des Etats mauritaniens et français pour tenter de le sauver et, avec l'aide de la France, la Mauritanie est intervenue mais malheureusement, Germaneau n'était pas là ou on le cherchait", a relevé le ministre français.

Au cours de cette rencontre, Bernard Kouchner a recommandé à ses compatriotes résidant en Mauritanie d'éviter les zones dangereuses.

"Ce n'est pas un cri d'alarme, mais il faut simplement être prudent" a-t-il conclu.

Auparavant, le ministre français a été reçu par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz avec qui il a évoqué les dernières évolutions de la sécurité dans la sous-région.

L'émir d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique, Abou Moussab Abdel Wadoud, a annoncé dimanche soir dans un enregistrement diffusé sur la chaîne qatarie "Al-Jazira" que son groupe avait "exécuté" le Français Michel Germaneau. Il a aussi menacé de s'attaquer aux intérêts de la France dans la sous-région.

Cette visite de Kouchner à Nouakchott s'inscrit dans le cadre d' une tournée qui l'a conduit au Niger et au Mali.

Publié dans Afrique

Commenter cet article