La CPI célèbre la Journée de la justice pénale internationale

Publié le par Oussouf DIAGOLA

La Cour pénale internationale (CPI) comémore officiellement pour la première fois la Journée de la justice pénale internationale. Le 17 juillet a en effet été sélectionné par l’Assemblée des Etats parties au cours de la Conférence de révision du Statut de Rome qui s’est tenue à Kampala (Ouganda) en juin dernier. Cette date marque l’anniversaire de l’adoption du Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI.

 

« Nous avons effectivement de bonnes raisons de célébrer le 17 juillet. Cette journée témoigne des extraordinaires progrès accomplis dans le domaine de la justice pénale internationale. Il faut pourtant nous garder de crier victoire car un nombre incalculable de civils innocents continuent d’être victimes de terribles atrocités dans différentes parties du monde », a déclaré le juge Sang-Hyun Song, Président de la CPI.

 

En adoptant cette date, les Etats parties au Statut ont réaffirmé leur engagement, précédemment exprimé dans le préambule du Statut, à mettre un terme à l’impunité des auteurs d’atrocités qui défient l’imagination, ceci dans l’intérêt des générations présentes et futures.

 

Le président Song a souligné le fait que « les États parties ont confié à la Cour une mission de la plus haute importance, celle de mettre en pratique les nobles principes énoncés dans le Statut de Rome ». Il a appelé l’ensemble des Etats parties à « adopter une législation qui permette de coopérer efficacement avec la Cour ». Finalement, le Président de la Cour pénale internationale a encouragé tous les États qui ne l’ont pas encore fait à ratifier le Statut de Rome ».

 

Diverses activités, telles que des tables-rondes, séminaires et réunions publiques seront organisées en coopération avec des ONG locales dans les pays dans lesquels la Cour enquête. En outre, la municipalité de La Haye, où se trouve le siège de la Cour, a hissé 50 drapeaux en l’honneur de cette journée.

Publié dans Monde

Commenter cet article