L'Union africaine prévoit l'accès à l'énergie moderne et durable à environ 250 millions de personnes en Afrique d'ici 2020

Publié le par Oussouf DIAGOLA

http://www.diaclic.fr/V2/galeries/peuples/picaburki/slides/gan01bf08.jpgL'Union africaine (UA) a annoncé jeudi avoir entrepris divers projets d'infrastructures en partenariat avec l'Union européenne (UE) et d'autres parties.

S'exprimant devant des journalistes dans le cadre du 16e sommet de l'UA à Addis Abeba, en Ethiopie, la commissaire de l'UA chargée des infrastructures et de l'énergie, Elham Mahmood Ibrahim, a indiqué que l'union avait entrepris d'énormes activités d'infrastructure au cours des cinq dernières années, en particulier au cours de l'année 2010.

L'UA se fixe pour objectif de garantir l'accès à l'énergie moderne et durable à environ 250 millions de personnes en Afrique d'ici 2020, a noté la commissaire.

A cet effet, l'UA a conclu un accord avec l'UE, qui s'engage à aider l'Afrique à réaliser l'alimentation en énergie de quelque 100 millions de personnes. "Nous pouvons commencer par la coopération entre l'Afrique et l'Union européenne, nous avons un partenariat sur l'énergie", a-t-elle souligné.

Les énergies renouvelables constituent un autre domaine dans lequel l'UA et l'UE ont convenu de travailler en partenariat, a laissé entendre cette responsable.

"Nous avons convenu que l'UE allait soutenir l'Afrique pour construire une centrale hydraulique de 10 000 MW, une centrale d'énergie éolienne de 5 000 MW, et une centrale d'énergie solaire de 500 MW", a précisé la commissaire.

"L'un des objectifs consiste également à renforcer l'industrie et le marché des énergies renouvelables en Afrique, et à promouvoir les énergies renouvelables, la recherche, l'éducation et les transferts de technologie", a-t-elle poursuivi.

Elle a aussi mis en avant un plan pour développer le potentiel géothermique du continent, en particulier dans les régions de la vallée du rift.

"Nous sommes d'accord avec le gouvernement allemand pour avoir ce que nous appelons des "installations à risque réduit", a-t-elle dit.

Pour ce qui est des transports, Mme Elham a fait un point sur la nouvelle politique concernant l'aviation civile africaine.

"Les termes de référence pour l'élaboration de la Politique commune de l'aviation civile africaine(AFCAP) ont été adoptés et un conseiller sera recruté", a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, la commissaire a également fait état d'autres projets d'infrastructures majeurs, tels que les lignes ferroviaires Dakar-N'Djamena-Djibouti, Djibouti-Libreville, Beira-Lobito, Cotonou-Niamey-Ouagadougou, ainsi que le projet du pont de Gambie.

Sur le plan de la télécommunication, une série de projets est en cours d'étude sur le continent, avec comme point d'orgue les e-Réseaux pan-africans, le projet e-Post et l'itinérance GSM, a-t-elle ajouté.

Xinhua.net

Publié dans Afrique

Commenter cet article

Dominique Mignard 12/06/2011 20:24


Vous avez utilisé sans autorisation une des photos de mon site pour illustrer votre article. Merci de retirer cette photo ou de citer l'origine de celle-ci. ©Dominique Mignard http://www.diaclic.fr