L'Union Africaine nomme des ambassadeurs pour la promotion de la paix

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Nouveau drapeau UALa nouvelle est tombée lundi dernier en fin d’après-midi.  Salif Kéïta a été nommé par Jean Ping, le président de la Commission de l’Union africaine pour promouvoir la paix sur notre continent.

La même décision nomme plusieurs autres personnalités : le Sud-africain prix Nobel de la Paix Desmond Tutu, Wangari Maathai (Kenya), ainsi que l’homme d’affaires Mo Ibrahim, dont la fondation récompense la bonne gouvernance. Celles-ci ont été nommées conseillers pour soutenir le programme "paix et sécurité" lancé l’an dernier par l’UA, indique un communiqué de l’organisation. D’autres personnalités du monde de la culture et du sport comme le chanteur sénégalais Youssou N’Dour, le footballeur ghanéen de Chelsea Michael Essien, ont également été nommés "ambassadeurs de la paix" par le président de la Commission de l’Union africaine. "Les conseillers et ambassadeurs soutiendront les efforts de la Commission pour résoudre les conflits et promouvoir la paix sur le continent", indique le communiqué. Salif Keïta est un artiste généreux dont le parcours est marqué par un remarquable mélange des genres musicaux qui séduit les publics du monde entier. Sans jamais perdre de vue ses racines les plus profondes, ce prince mandingue n’a de cesse de construire un pont entre l’Afrique et le reste du monde, mais aussi entre les différentes cultures africaines. Joint hier par téléphone depuis Paris où il est actuellement en tournée, Salif Kéïta a fait part de toute sa joie pour cette nomination qu’il accepte comme un honneur. "Je suis très content. Cela peut amener à changer beaucoup de choses notamment dans les comportements des uns et des autres. En même temps, Ce titre d’ambassadeur me responsabilise et m’incite à aller plus loin dans mon combat pour la recherche de la paix et de la liberté », a-t-il dit. Le chanteur dédie cet honneur à tout le Mali et particulièrement aux artistes maliens. Son dernier morceau "La différence" n’a-t-il pas contribué à cette nomination ? « C’est possible répond-il. Et si cela était le cas, c’est la preuve que j’ai été entendu par les dirigeants et que d’autres personnes percevront aussi le message". Il pense que ce titre d’ambassadeur de la paix fera du bien à tous ceux qui se sentent exclus ou rejetés dans la société. Dans "La différence", il prône la paix, le dialogue et l’entente entre les hommes. "Je suis un Noir, mais ma peau est blanche", dit-il en substance. Les hommes et les femmes doivent s’accepter dans la différence, une différence qui fait la beauté du monde. Artiste militant, il conjugue fête et réflexion citoyenne, tout simplement. Une qualité reconnue par les Nations unies qui le nommèrent en novembre 2004 ambassadeur pour le sport et la musique. En 2008, Salif Keita est entré dans le Petit Larousse illustré. Virtuose de la musique malienne, le chanteur âgé de 61 ans a commencé la musique dès 1968 avec le Rail Band du Buffet hôtel de la gare de Bamako. Puis en 1973, il rejoint un autre groupe de la place les "Ambassadeurs du Motel", avant d’émigrer en Côte d’Ivoire où il crée avec des amis les "Ambassadeurs internationaux". En 1978 avec ce dernier groupe, il enregistre "Mandjou" dans lequel il rend hommage au président Guinéen Ahmed Sékou Touré et au peuple Manding en général.

Youssouf Doumbia/L’Essor (Mali)

 

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article