L'UA organisera une conférence sous-régionale sur les "Mbororo" en RDC

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Nouveau drapeau UAL'envoyé spécial du président de la commission de l'Union Africaine (UA), Abdoulaye Bathily, a annoncé l'organisation en août prochain, sous l'égide de l'UA, d'une conférence sous-régionale sur la question des "Mbororo" (éleveurs nomades africains), accusés d'insécuriser les populations du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris vendredi de sources officielles.

"La question des 'Mbororo' constitue un problème complexe et difficile dont la solution doit être globale et impliquer tous les pays où il se pose, à savoir, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad ", a déclaré M. Bathily, à l'issue d'un entretien jeudi à Kinshasa avec le vice-Premier ministre congolais et ministre de l'Intérieur et sécurité, Adolphe Lumanu Bwana N'Sefu.

Pour M. Bathily, qui n'a pas donné d'autres précisions sur cette conférence, la question des Mbororo nécessite une coopération de tous ces pays, et des Agences des Nations Unies.

Les Mbororo, éleveurs nomades africains, sont apparus en RDC au début des années 80 via la province de l'Equateur (nord-est de la RDC), en provenance de la Centrafrique. Ils avaient été chassés du territoire congolais par l'armée du défunt Président Mobutu Sese Seko, avant de revenir par la province Orientale en décembre 2000 pendant les conflits armés dans la région des Grands Lacs (1998-2003). Ils sont installés dans la province Orientale notamment dans la localité de Dungu dans le district du Haut Uélé et dans les localités d'Ango et de Poko, dans le district du Bas Uele, selon les autorités congolaises.

Ces éleveurs africains, dont le nombre avoisine 20.000 et qui disposent d'armes individuelles, sont accusés d'être à la base de beaucoup de problèmes notamment sécuritaire, sanitaire, économique et environnementale ainsi que d'immigration clandestine.

Originaires de l'Afrique Occidentale, les "Mbororo" nomadisent depuis le Sénégal, le Niger, le Burkina Faso, le Nigeria, le Mali jusqu'au Cameroun, au Tchad, et en RDC, à la recherche des vastes espaces pour leurs bétails.

XinhuaNews

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article