Guinée : les candidats au second tour de la présidentielle s'accusent mutuellement des pires intentions

Publié le par Oussouf DIAGOLA

http://www.lefaso.net/IMG/jpg/Cellou_Dalein_Diallo-B._Compaore-Alpha_Conde1.jpgC'est le 19septembre prochain que se tiendra le second tour de l'élection présidentielle guinéenne avec Cellou Dalein Diallo arrivé au premier tour avec 43,6% des voix et Alpha Condé crédité de 18,25% du suffrage. Le premier bénéficie du soutien de Sydia Touré dont les 13% de voix au premier tout lui accorde mathématiquement la victoire au soir du scrutin du 19 septembre. Mais le second qui se prévaut du soutien du ralliement de 18 des 24 candidats ayant participé au premier tour.

A 72 ans, le vieil opposant qui a été condamné à mort sous le régime de Ahmed Sékou Touré et qui a été incarcéré pendant 28 mois par Lansana Conté accuse son rival de complicité avec de grands commerçants qu'il traite trafiquants de faux-billets et de drogue.

« C'est le système que je dénonce : les grands commerçants ont réussi par le biais du trafic de faux billets et de la drogue. Nous proposons un front guinéen pour leur barrer la route. Cellou Dalein Diallo a occupé le poste de Premier ministre sous Lansana Conté, nous allons sortir des documents sur sa gestion. Il a été 11 ans au gouvernement. Moi, j'ai été en prison. Il représente un système que les Guinéens rejettent » a-t-il déclaré dans un entretien accordé au journal français Libération. Il ajoute : « ce sont des Peuls, et ils sont connus. N'est-il pas dommage, voire dangereux, que le débat tourne autour des questions ethniques, à un moment où il s'agit pour l'armée de rendre le pouvoir aux civils ? D'où vient l'ethnicisation ? Aujourd'hui, ce sont eux qui disent que c'est au tour des Peuls de gouverner. C'est lui, Cellou Dalein Diallo, qui a fait de l'élection une affaire peule. C'est extrêmement grave : si vous n'êtes pas pour lui, vous êtes boycotté. On empêche les gens d'aller chez vous pour un baptême, un mariage ou un décès. Ce sont eux, avec l'ethnicisation, qui ont entraîné la réaction des autres ethnies. C'est très dommage ! » Il confie au passage que l'armée avait voté pour lui en 1993. « J'avais refusé son aide » précise t-il en ajoutant : « que je perde ou que je gagne, cela n'a pas d'importance ! Je veux la transparence. »

De son côté Cellou Dalein Diallo soupçonne Alpha Condé de ne pas vouloir accepter une éventuelle défaite, et de préparer un coup de force avec l'armée. Cellou Dalein Diallo ancien Premier ministre sous Lansana Conté est un technocrate qui appartient à l'ethnie peule avec 40 % de la population mais n'ayant jamais exercé le pouvoir en Guinée. Pour Diallo donc "c'est leur tour".

Les deux hommes ont signé vendredi au Burkina Faso un «protocole d'entente pour une élection apaisée» qui les engage à «prendre des dispositions pour que leurs militants acceptent le résultat des urnes».

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article