GUINEE : La transition se déroule de façon positive selon le Groupe international de contact

Publié le par Oussouf DIAGOLA

 

Carte-Guinee-Conakry.JPGLe groupe international de contact sur la Guinée (GIC-G), réuni jeudi à Conakry, s'est félicité du "déroulement positif" du processus de transition, tout en appelant au respect du calendrier électoral qui doit aboutir au scrutin présidentiel du 27 juin.
La communauté internationale "se félicite du déroulement positif du processus de la transition depuis la signature (le 15 janvier, ndlr) des accords de Ouagadougou", a déclaré l'envoyé spécial du président de la Commission de l'Union Africaine, le Sénégalais Ibrahima Fall, à l'ouverture de 
la 12e session du GIC-G.
M. Fall a ensuite demandé aux acteurs politiques guinéens de faire preuve de "sens patriotique pour que ce processus électoral se déroule dans les règles de l'art, c'est-à-dire dans un cadre d'éthique politique".
La "transition", présidée par le général Sékouba Konaté, doit conduire à la première élection présidentielle libre depuis l'indépendance de la Guinée en 1958. Le premier tour est prévu le 27 juin.
Le diplomate sénégalais a par ailleurs évoqué quelques motifs d'inquiétudes en Afrique de l'Ouest qui risqueraient, selon lui, de "gripper le processus de transition" en Guinée.
Il a cité "les récents évènements en Guinée-Bissau (renversement du chef d'état-major par son adjoint, ndlr), les échanges feutrés (affrontements, ndlr) entre l'armée sénégalaise et le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC, indépendantiste), les péripéties du processus électoral en Côte d'Ivoire".
"La Guinée se trouve dans un environnement sous-régional où, selon les principes des vases communicants, il est nécessaire de faire très attention, de faire face à ce qui se passe en Guinée, mais aussi autour de la Guinée", a averti M. Fall.
Le groupe international de contact avait été mis en place après la prise du pouvoir par l'armée guinéenne, survenu au lendemain du décès du général Lansana Conté (au pouvoir de 1984 à 2008).
Le GIC se compose de représentants de l'UA, de l'Union européenne (UE), des Nations unies, de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cédéao), de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), de la France et des Etats-Unis.

 

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article