France : L’équipe de France de football plus importante que « la lutte contre la crise alimentaire ou la santé dans les pays du Sud » aux yeux de Sarkozy

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Pub-Sony-PlayStation.pngNormalement prévue aujourd’hui 24 juin et ce depuis de longue date, la rencontre entre le chef de l’état français et des ONG membres de Coordination Sud, n’aura plus lieu. C’est ce qu’on apprend d’un communiqué diffusé par Oxfam France, qui s’associe à la décision collective des ONG membres de Coordination Sud de protester contre l’annulation de cette traditionnelle réunion de concertation à l’Elysée entre le Président de la République et les ONG pour un échange sur les engagements de la France au G8 et au G20 de cette semaine au Canada.

Nicolas Sarkozy a préféré s’entretenir sur la situation de l’équipe de France de football après sa débâcle à la coupe du monde de football de la Fifa  2010 qui se tient en Afrique du Sud et laissé à son ministres chargés des affaires étrangères et  son collègue de la coopération le soin de rencontrer les Ong sur souhaitaient parler, entre autres, de la lutte contre la crise alimentaire et des question de santé dans les pays du Sud. 

Comme les autres ONG françaises, Oxfam France ne participera donc pas au rendez-vous avec MM. Kouchner et Joyandet proposé en remplacement de cette rencontre. 

A quelques heures des réunions du G8 et du G20 au Canada, et juste un an avant l’organisation par la France de ces mêmes sommets, le message donné par le Président de la République est d'autant plus préoccupant que les attentes à l’égard de la France sont considérables au niveau international, notamment en matière de lutte contre la pauvreté.

Pour Luc Lamprière, directeur général d’Oxfam France : « Aussi terrible que soit la débâcle des Bleus au regard de la mobilisation en France sur le sujet, Oxfam France ne pouvait pas imaginer que l’engagement de notre pays sur des sujets tels que la lutte contre la crise alimentaire ou la santé dans les pays du Sud serait entièrement éclipsé par 23 paires de crampons et le tumulte des vuvuzelas. A un an du G8 et du G20 en France, nous refusons de croire que ce seul sujet soit en tête des priorités de la France dans le monde. Pour qu’enfin notre pays puisse porter dans le monde un message fort de solidarité internationale avec les populations les plus pauvres, nous espérons que les prochains G8 et G20, l’année prochaine, ne tomberont pas pendant la finale de la coupe de la Ligue ou le concours de l’Eurovision ».

Au Canada, Nicolas Sarkozy devra réaffirmer les engagements de la France en matière de lutte contre la pauvreté dans le monde, et proposer, avec les autres chefs d'état, un plan d’action pour rattraper le retard pris sur les promesses faites en 2005 à Gleneagles d’augmenter l'aide internationale de 50 milliards de dollars d'ici à 2010.

Enfin, sur la question cruciale du financement du développement et de l’impact des changements climatiques dans les pays du Sud, le Président Sarkozy doit porter cette semaine une position forte en faveur d'une taxe sur les transactions financières avec un mandat clair pour financer la lutte contre les changements climatiques et contre la pauvreté, opportunité historique et enjeu majeur dans la lutte contre la pauvreté dans le monde, en particulier en Afrique.

Publié dans France

Commenter cet article