Rachida Dati punie par Sarkozy: Plus de voiture, plus de garde du corps, plus

Publié le par Oussouf DIAGOLA

3367161155_032c96715c.jpgEntre Nicolas Sarkozy et l'ex-garde des Sceaux Rachida Dati, rien ne va plus. Tant est si bien que l'ancienne ministre, aujourd'hui députée européenne, a bien failli rentrer à pied depuis les locaux de France 2, sans même un garde du corps, au soir du premier tour des élections régionales. Ce soir-là, raconte Le Canard enchaîné mercredi, Sarkozy suit la soirée électorale avec quelques proches et découvre, stupéfait, Rachida Dati sur le plateau de la chaîne publique, tirant à sa manière les conséquences du premier tour, alors que ses petits camarades de la majorité s'évertuent à relativiser les premiers résultats du scrutin. Selon elle, les électeurs de droite ont eu "le sentiment d'être abandonnés" : la majorité doit "reprendre ses fondamentaux". 


"Mais qu'est-ce qu'elle fait là celle-là ? On ne l'a pas vue pendant la campagne, et la voilà devant les caméras !", se serait alors exclamé le chef de l'État. Ni une ni deux, Nicolas Sarkozy, furieux, aurait ensuite décroché son téléphone pour appeler Frédéric Péchenard, directeur général de la police nationale. Sa consigne ? Retirer illico à Rachida Dati sa 607 Peugeot et son escorte personnelle composée de quatre policiers. La nouvelle, la ministre l'apprend quasiment en direct, de la bouche même de ses agents de sécurité. Elle obtient finalement le droit de les conserver avec elle jusqu'à son retour à domicile, mais pas un jour de plus... 

Le lendemain, elle sera même contrainte de rendre son téléphone portable, gracieusement prêté par le ministère de l'Intérieur. Par chance, en tant que maire du VIIe arrondissement de Paris, elle s'évite la marche à pied puisqu'elle dispose, à ce titre, d'une seconde voiture de fonction. 

L'ancienne égérie du gouvernement, dont l'entourage a confirmé les informations de l'hebdomadaire satirique, aurait donc prononcé la phrase de trop. Le Canard enchaîné avance une hypothèse supplémentaire : Nicolas Sarkozy soupçonnerait, en outre, Rachida Dati d'être à l'origine de rumeurs qui circulent sur sa vie privée depuis plusieurs semaines. 

Selon le quotidien Libération, Rachida Dati aurait précisé que la décision de lui supprimer ses avantages ne venait pas de Nicolas Sarkozy, mais du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux.

Publié dans Afrique

Commenter cet article

monaroussette 09/04/2010 11:06


Cette histoire prend de l'ampleur chaque jour et frustre davantage les gens.
L'argent dépensé par Sarkozy pour Rachida Dati ou d'autres personnes de son entourage est l'argent des contribuables.
Je ne peux pas comprendre qu'il dispose de cet argent comme il veut et comme il le souhaite et au service de ses sympathisants.

Un président est élu par le peuple pour diriger les affaires de l'état au service du pays et du peuple.
En tant qu'originaire de la Tunisie, je suis doublement choquée par ce qui se passe car on avait longuement critiqué mon pays dans des affaires similaires et ce que je ne comprends pas que les
français ne réagissent pas alors qu'ils sont dans un pays démocratique.
Le fait que Sarkozy retire ses faveurs à Rachida Dati explique bien que ses dites faveurs n'ont pas été accordés pour des raisons concernant les intérêts communs.
Mais de quel droit dispos t il de l'argent public pour des raisons personnelles?
Et comment ca se fait qu'on soit mis au courant de toutes ces affaires sans que personne condamne ou réagit à ce genre d'attitudes dans un pays démocrate?
Que pense t il le français moyen qui se voit menacer par tant de taxes tel que la taxe Carbonne pour ses déplacements alors qu'il voit qu'on offre une 605 en plus de la voiture de la mairie à
Rachida Dati?
Pourquoi nous devons payer les communications de Rcahida Dati? ( le portable)?
Pourquoi 4 gardes de corps pour Rachida Dati? En quoi sa sécurité influe la sécurité du pays?
On réduit les effets de la police pour la sécurité générale et on paye 4 gardes du corps pour une femme qui ne fait pas partie du gouvernement,
Est ce sérieux?
Je me sens révoltée et dégoûtée. On se croît dans un pays du tiers monde; Sarkozy n'est pas un prince arabe il est élu par le peuple. Il est élu par les français.
Il a promis de ne pas trahir, de ne pas mentir, d'être le président du pouvoir d'achat. Là il agit différemment, il dépense notre argent pour Rachida Dati et d'autres certainement.