Définition des normes de conservation physique et digitale des manuscrits de Tombouctou

Publié le par Oussouf DIAGOLA

ConstitutionA Tombouctou, les conservateurs des manuscrits travaillent chacun de son côté. Avec des manières multiples de conservation qui, généralement, n’obéissent pas aux normes internationales. Laissant place à un laisser-aller qui a fini par créer un certain désordre dans le domaine. Ce qui pose suffisamment de problèmes en ce qui concerne l’exploitation idoine de ces manuscrits.

Avec l’arrivée de Lux Développement à travers le projet MLI/015 dans le domaine des manuscrits de Tombouctou, ce problème est sur le point d’être résolu. Car depuis le mercredi 5 mai et cela jusqu’au lundi 10 mai 2010, les conservateurs des manuscrits anciens de Tombouctou sont en atelier à l’IHERI-AB pour définir des normes uniques de conservation physique et digitale des manuscrits. Ces normes, une fois définies et arrêtées, seront désormais appliquées par toutes les bibliothèques de manuscrits de Tombouctou.

Participent à cet atelier, une trentaine de travailleurs des bibliothèques de manuscrits tant publique que privées. L’atelier est animé par le Dr Bassam Daguestani qui travaille au compte de l’UNESCO – ISESCO et est expert en matière de manuscrits anciens. M. Daguestani a surtout l’avantage de connaître bien le milieu des manuscrits de Tombouctou pour y avoir effectué des missions depuis plus de 13 ans.

La formation théorique se déroulera autour de trois sessions qui sont les suivantes : la numérisation des manuscrits et les normes de précision et de qualité ; les opérations de conservation des manuscrits et les normes standards et spéciales et enfin le mode de traitement scientifique des manuscrits et les normes de sélection des manuscrits. Cette formation théorique sera accompagnée par des séances pratiques notamment à la bibliothèque de l’IHERI-AB et à la bibliothèque privée Mama Haïdara.

A noter que cet atelier de formation est la concrétisation de la tâche2 du premier résultat attendu du projet MLI/015 qui stipule : appuyer la conservation digitale et physique des manuscrits répertoriés et catalogués

Diakaridia TOGOLA / Le Quotidien de Bamako

Publié dans Mali

Commenter cet article