Côte d'Ivoire : De "nouvelles dispositions" pour la transparence et la crédibilité du scrutin du 28 novembre

Publié le par Oussouf DIAGOLA

UrneLe représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Côte d'Ivoire, Choi Young-jin, a annoncé jeudi à Abidjan, de "nouvelles dispositions" prises en vue de renforcer la transparence et la crédibilité de l'élection présidentielle dimanche.

Au cours d'un point de presse, M. Choi a indiqué qu'en relation avec la Commission électorale indépendante (CEI) des " améliorations significatives" ont été portées sur les opérations de dépouillement, le transport et la sécurisation des procès- verbaux.

"La CEI a accepté que la mission onusienne transporte à Abidjan et à Bouaké (centre, 360 km d'Abidjan), tous les procès-verbaux des bureaux de vote jusqu'au siège central d'Abidjan via les Commissions électorales locales communales, départementales et régionales", a souligné M. Choi avant d'ajouter que l'Opérations des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) va mobiliser "tous les moyens nécessaires" pour en assurer la sécurisation.

En plus, a poursuivi M. Choi, l'ONUCI met à disposition plus de 400 voitures pour le transport des procès-verbaux et des présidents des Commissions électorales locales (CEL) ainsi que des représentants des candidats.

Il a précisé que sur le reste du territoire, l'ONUCI assurera également le transport, par voie aérienne et terrestre, des procès- verbaux à partir des commissions électorales locales jusqu'au siège central de la CEI à Abidjan, sous escorte des policiers et militaires onusiens.

"Il s'agit non seulement d'accroître les moyens de transport mais aussi d'augmenter la transparence en permettant ainsi aux représentants des candidats d'être transportés dans le même convoi que le président de la CEL et les procès-verbaux et de suivre l'acheminement des procès-verbaux", a-t-il expliqué.

M. Choi a annoncé deux autres mesures "importantes" prises par la CEI de nature à renforcer la transparence et la crédibilité du scrutin à savoir l'affichage des procès-verbaux dans les 20 000 bureaux de vote et la remise d'une copie officielle des procès- verbaux à chaque représentant des deux candidats avant leur acheminement à la CEL.

"Les représentants des candidats seront aussi autorisés à observer toutes les opérations de dépouillement et d'agrégation des résultats", a-t-il affirmé.M. Choi a estimé que "le vrai défi du second tour ne serait ni la fiabilité ni la crédibilité de la CEI mais plutôt la rumeur, la crainte, la spéculation, et le soupçon infondés".

"En ce moment historique, nous n'allons pas nous laisser envahir par ces sentiments négatifs", a-t-il conclu avec force.

(Xinhua)

Publié dans Afrique

Commenter cet article