Consulat du Mali à Paris : un suspect arrêté dans l'affaire du vol du coffre- fort

Publié le par Oussouf DIAGOLA

De sources sûres provenant de Paris (France), un jeune franco- malien, Mamoutou Sissoko vient d’être arrêté par la police française dans l’affaire du vol du coffre-fort du consulat du Mali à Paris.

Les mêmes sources nous indiquent que lors d’une perquisition effectuée au domicile du jeune franco-malien, la police française aurait retrouvé le matériel volé chez lui c’est-à-dire le coffre- fort avec son contenu.

C’est donc un grand ouf de soulagement pour le consul Général du Mali à Paris, Wafi Ougadeye Cissé et tout le personnel consulaire qui ont non seulement retrouvé leur coffre-fort mais aussi tous les documents administratifs très importants qu’il contenait.

Cependant, nous informe- t-on, il existe encore des zones d’ombre dans cette affaire que la police française tente aujourd’hui d’élucider.

Les enquêteurs cherchent, en effet, à savoir où sont passés les 60 000 Euros qui se trouvaient dans le coffre-fort au moment de sa disparition.

La réponse à cette question semble être facile d’autant plus que le coffre-fort volé a été retrouvé ouvert chez le jeune franco- malien.

Comment Mamoutou Sissoko a pu accéder au bureau où  se trouvait le coffre- fort ? Où est ce qu’il a pu se procurer  la clé du bureau ? A-t-il bénéficié de complicités à l’intérieur du consulat même ? A-t-il agi seul où en groupe ?

Ce sont là autant de zones d’ombre qui ont poussé le consul Général du Mali à Paris, Wafi Ougadeye Cissé et non moins ancien procureur général près la cour d’appel de Bamako,  donc un grand parquetier,  magistrat de son Etat à porter plainte avec constitution de partie civile.

C’est dire donc que l’enquête préliminaire qui est en cours présentement dans cette affaire est dirigée de main de maître par un juge d’instruction.

D’après les premières indiscrétions obtenues auprès des enquêteurs chargés de ce dossier, le consulat du Mali à Paris  encore moins son personnel n’aurait rien à voir dans ce forfait. Cependant, le manque de cameras cachées  dans les locaux du consulat du Mali à Paris aurait facilité le travail aux voleurs. Donc tout en mettant hors de cause le personnel consulaire dans cette affaire de vol, la justice française recommande vivement au consul général du Mali à Paris, Wafi Ougadeye Cissé de se prémunir désormais d’un minimum de dispositif sécuritaire.

Il faut noter que les locaux  étroits et exigus qui abritent le consulat du Mali à Paris n’honorent pas l’image du Mali. Plus de 500 000 Maliens vivant à Paris (France) sollicitent à longueur de journée les services consulaires. Ces derniers doivent ils rester  des laissés pour compte ? 

Birama Fall/Le Républicain

Publié dans Mali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article