Congo : Un pays démocratique sans presse quotidienne

Publié le par Oussouf DIAGOLA

http://www.cosame.fr/Portals/0/images/Cartes%20&%20drapeaux/congo_brazzaville_carte.gifL'unique quotidien congolais, Les Dépêches de Brazzaville qui parait cinq jours sur sept depuis trois ans a décidé lundi de suspendre, pour une durée de trois semaines, sa parution pour lui permettre de mieux adapter ses structures internes, a-t-on appris de source officielle.

« Pendant trois semaines donc, Les Dépêches de Brazzaville vont cesser de paraître, du moins dans leur version papier », a annoncé le journal dans sa parution de lundi, considérée comme le tout dernier avant la suspension.

«Ce temps de repos nous permettra d'adapter les structures internes de notre journal au formidable essor de la diffusion qui a marqué les vingt-quatre derniers mois. Nous le mettons à profit pour préparer ce qui constituera la grande aventure de l'année à venir, à savoir l'installation, dans plusieurs grandes villes, de bureaux décentralisés », précise le quotidien.

Journal pro-gouvernemental, Les Dépêches de Brazzaville ont été lancée au sortir de la guerre du 5 juin 1997 ayant opposée les partisans de Denis Sassou N'guesso, actuel président de la République du Congo à l'armée régulière sous l'ancien président, Pascal Lissouba aujourd'hui en exil en France.

A l'origine journal en ligne, Les Dépêches de Brazzaville ont connues des profondes mutations en passant par le Magazine mensuel, l'hebdomadaire, le Bi-hebdomadaire avant de devenir, en mai 2007, le seul et unique quotidien du pays.

Affichant de s'ouvrir, à l'avenir au reste du pays où elles ambitionnent d'installer très prochainement des bureaux, notamment à Dolisie dans le Niari (sud), Les Dépêches de Brazzaville vendues à 100 Fcfa n'entend pas déserter le champ de l'information qui lui ne connaît pas, selon son directeur général et directeur de publication, Jean Paul Pigasse, de répit puisque les évènements s' enchaînent les uns les autres sans interruption.

« Que nos lecteurs ne se méprennent donc pas sur le sens de cette pause. Leur journal reparaîtra dans sa version papier, le 1er août. Plus fort, plus attrayant, plus fiable que jamais. Plus digne aussi de leur confiance qui est déjà grande comme le prouve leur fidélité », a-t-il rassuré.

Considéré comme le plus grand journal congolais de nos jours, le journal a fait une percée remarquée dans le monde des médias, notamment sur les deux rives du fleuves Congo (Brazzaville et Kinshasa) où quinze mille exemplaires sont vendus chaque jour.

Equipées d'une imprimerie moderne, Les Dépêches de Brazzaville comptent trois bureaux à l'extérieur du Congo, notamment en France, à Washington et à Kinshasa où il a lancé depuis deux ans une édition spéciale ayant la même périodicité que Brazzaville, soit cinq jours sur sept.

Publié dans Afrique

Commenter cet article