CAN 2012 : Le Match des Sélectioneurs (8 Africains contre 8 expatriés)

Publié le par La Rédaction

 

http://www.footafrica365.fr/medias/foot/Football365_664x376/monde/122657_CAN_2012_MASCOTTE_160911.jpgSur les seize sélectionneurs qui vont rivaliser de technicité à la 28ème Coupe d’Afrique des nations, du 21 janvier au 12 février 2012, en Guinée Equatoriale et au Gabon, huit sont Africains, sept Européens et un Brésilien. Lequel de ces techniciens va succéder à l’Egyptien Hassan Shehata, vainqueur en 2010 en Angola avec l’Egypte? Zoom sur ces hommes de banc.

Une compétition de football ne se gagne pas seulement sur le rectangle vert avec les vingt deux acteurs. A valeur égale des équipes sur la pelouse, le banc de touche fait, très souvent, la différence. La vision du jeu, le coaching, la gestion du groupe et des moments clés du match par un technicien, peuvent faire triompher son équipe. Du 21 janvier au 12 février 2012, ils seront sur le pont en Guinée Equatoriale et au Gabon. Qui sont ces techniciens qui vont guider les destins de seize pays qualifiés pour cette 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations ?
Côte d’Ivoire : François comme Yéo ?
Il succède à Sven Göran Eriksson sur le banc des Eléphants. Il sera à sa première expérience dans les vestiaires de la Côte d’Ivoire à une Can. François Zahoui, 50 ans, est un « bleu » à la tête d’un ancien groupe expérimenté. Il a la lourde tâche d’en faire une équipe compétitive capable d’offrir son 2ème titre continental à la Côte d’Ivoire. Enorme défi. S’il le réussit, il sera le 2ème Ivoirien à offrir la Can à son pays après Yéo Paul Martial en 1992.

Angola : le défi de Lito Vidigal

Après sa carrière en Angola, Lito Vidigal, 41ans, a entraîné des équipes au Portugal avant de retourner au bercail où il est nommé sélectionneur de son pays. Le parcours de l’Angola n’a pas été excellent aux éliminatoires de la Can 2012. Mais le remplaçant de Zeca Amaral compte relever le défi après le raté de 2010 à domicile.

Soudan : que vaut Mohamed Abdullah ?

Le Soudan, vainqueur de la Can 1970, est à la recherche de son passé glorieux. Les « Faucons du désert » étaient présents à la Can 2008. Ils n’ont pas franchi le premier tour. Qu’en sera-t-il cette année à Malabo avec le coach Mohamed Abdallah dit Mazda ? Un Soudan qui compte jouer les trouble-fêtes dans la poule B.

Sénégal : Amara Traoré sous pression

C’est le moral haut et dégagé que Traoré Amara va conduire les Lions à la 28ème Can. A la tête de la sélection sénégalaise depuis 2009, il a prolongé son bail jusqu’en décembre 2014. Et il a exigé une revalorisation salariale acceptée par le ministère des sports sénégalais. En retour, il espère disputer au moins la finale, voire la gagner.

Niger : Doula, un bleu à la tête des bleus !

La qualification osée et historique (la première) du Niger à une phase finale de Coupe d’Afrique sous la houlette de Doula Arouna, a amené la Caf à élire ce technicien, meilleur entraîneur d’Afrique de l’année 2011. Et voilà ce bleu à la tête d’un groupe bleu. Surprendront-ils à la Can comme ils l’ont fait en éliminant l’Egypte ?

Tunisie : Sami Trabelsi, faire mieux qu’en 2010

De grosses rumeurs l’avaient démis de ses fonctions à la tête des Aigles du Carthage. Mais Sami Trabelsi a été confirmé par la fédération tunisienne. Quart de finaliste en 2010 en Angola, la Tunisie compte faire mieux en 2012 avec lui. Sa préparation a débuté hier à Alger. Il la poursuit à Dubaï avant un match test contre la Côte d’Ivoire le 13 janvier à Abu Dhabi.

Guinée Equatoriale : Casto Nopo, le pompier

Le ministre des sports équato-guinéen, Francisco Pascual Eyegue Obama Asue, a eu marre des états d’âme d’Henri Michel. Après une première démission le 19 octobre, le Français a claqué une seconde fois la porte, le 21 décembre, à la tête du Nzalang Nacional. C’est en colère qu’il a copté Casto Nopo comme sélectionneur de la Guinée Equatoriale. Il sera à la tête d’un collège de quatre entraîneurs dont un chargé des gardiens de but. Un vrai pompier.

Botswana : Stanley à la découverte de la Can

Avant 2012, la sélection nationale du Botswana n’avait jamais participé à une phase finale de la Can. Elle sera à sa première compétition en Guinée Equatoriale et au Gabon avec Tshosane Stanley comme sélectionneur. Un baptême du feu pour ce technicien local et son pays. Stanley n’a pas de défi particulier à relever. En se qualifiant, il en a déjà relevé un grand.

Gabon : Gernot Rohr veut la Can

En paraphant un contrat de 2 ans en 2010 avec les Panthères du Gabon, Gernot Rohr, veut marquer sa première sélection. Le technicien allemand s’est donné tous les moyens pour réussir. Daniel Cousin et ses coéquipiers partagent les ambitions de l’ancien défenseur de Bordeaux.

Ghana : Goran croit en ses stars

La reconnaissance du Ghana comme meilleure équipe de l’année 2011 par France football, aiguise l’appétit du technicien Serbe, Goran Stevanovic pour la Can 2012. A 44 ans, l’ancien entraîneur adjoint de la Serbie Monténégro a des envies de grandeur. Et il compte sur ses « Black stars ».

Libye : Marcos Bekita veut terminer en beauté

Il a réussi à qualifier la Libye malgré la crise que le pays a traversée. Le technicien brésilien, Marcos Betika, est toujours à la manœuvre. Il espère terminer en beauté.

Burkina : Duarte jusqu’au bout ?

A la tête de la sélection burkinabé depuis 2007, Paulo Duarte a réalisé un bon travail. Le technicien portugais veut donner une autre dimension aux Etalons. Il a battu le rappel de ses troupes. Il attend avec impatience le coup d’envoi.

Maroc : Gerets, réconcilier les Lions avec le peuple

Avec ses qualités, Eric Gerets a l’intention de réconcilier les Lions de l’Atlas avec le peuple marocain. A la tête de la sélection depuis juillet 2010, il espère faire oublier les piètres résultats de l’équipe ces dernières années.

Mali : Giresse souhaite redécoller avec les Aigles

Après 4 ans à la tête des Panthères du Gabon, Alain Giresse, 59 ans, se retrouve sur le banc des Aigles du Mali en 2010. Avec une nouvelle envie : aller plus cette fois-ci avec le Mali. Avec Seydou Kéita, Frédéric Kanouté, c’est possible.

Guinée : Michel Dessuyer bosse dur

Après avoir lâché la liste de ses soldats, Michel Dessuyer, s’est mis rapidement au travail. L’ex-adjoint d’Henri Michel avec les Eléphants (2006) souhaite redresser une équipe guinéenne en perte d’identité et gagner l’estime du peuple guinéen.

Zambie : le même Hervé Renard

Nommé à la tête de l’équipe nationale de Zambie en 2008, Hervé Renard quitte l’encadrement technique en avril 2010. Après deux ans passés en Angola, le technicien retourne chez les Chipolopolo. Il espère bousculer la hiérarchie et aller le plus loin possible.


L'Expression(Côte d'Ivoire)

Commenter cet article