BURKINA : La cinquième mine d'or du pays inaugurée à Inata

Publié le par Oussouf DIAGOLA

Mine-dor_Burkina.jpgLe Burkina Faso a inauguré jeudi sa cinquième mine d'or à Inata, à 300 km au nord de Ouagadougou, a annoncé la radio publique. Le nouveau gisement minier entré en exploitation en décembre est situé dans la province du Soum (nord). Au total 944.000 onces, soit 30 tonnes d'or, seront extraites dans cette mine, a rapporté la radio. La Société des mines de Belahourou (SMB), détenue à 90% par la société britannique Avocet Mining TLC et 10% par l'Etat burkinabè, exploite les réserves d'Inata, présentée comme la deuxième réserve aurifère du Burkina Faso. Avocet Mining TLC a investi 125 milliards de francs CFA (quelque 190 millions d'euros) pour les recherches et la construction de la mine d'Inata, dont la durée de vie est estimée à sept ans. L'ouverture de cette mine porte à cinq en moins de trois ans le nombre de mines d'or entrées en production au Burkina Faso après Taparko et Youga (centre-sud), Mana (ouest) et Kalsaka (nord). Selon la radio, environ 400 emplois doivent être créés et l'Etat burkinabè prévoit d'engranger 6 milliards francs CFA (quelque 9 millions d'euros) de revenus fiscaux. Le Premier ministre Tertius Zongo a annoncé fin mars que la production d'or du Burkina a plus que doublé en 2009, atteignant plus de 11 tonnes. L'exploitation minière était freinée ces dernières années dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest par la morosité des cours et d'importants coûts d'exploitation. Mais Ouagadougou a opéré de vastes réformes pour rendre le secteur plus attractif. Plusieurs sociétés minières du Canada, d'Afrique du Sud, d'Australie, de Russie et de Grande-Bretagne ont acquis des permis de recherches ou d'exploitation.

Publié dans Afrique

Commenter cet article