Bénin : 14 candidats retenus par la Cour constitutionnelle pour la présidentielle

Publié le par Oussouf DIAGOLA

 http://referentiel.nouvelobs.com/file/948100.jpg14 candidats, dont une femme, briguent la présidence de la Répubulique au Bénin, selon le verdict rendu mercredi par la Cour constitutionnelle, chargée de retenir ceux des candidats provisoires ayant rempli toutes les conditions et formalités requises.
Ainsi Marie Elise Gbèdo, Adrien Houngbédji, Joachim Dahissiho, Boni Yayi (président sortant), Kèssilé Tchalla, Janvier Yahouédéhou, Cyr M'po Kouagou, Abdoulaye Bio Tchané, Victor Tokpanou, Issa Salifou, Salomon Joseph Biokou, Antoine Dayori, Jean Yves Sinzogan et enfin Christian Lagnidé sont restés dans la course présidentielle.
Neuf candidats sur les 23 postulants provisoires de départ ont été éliminés soit pour défaut de cautionnement, de quitus fiscal, de diverses autres pièces, soit pour inaptitude médicale.
Selon la constitution béninoise, tout candidat doit payer une caution de 15 millions de F CFA, être en règle vis-à-vis du fisc et jouir d'une bonne santé physique et mentale, attestée par un collège de trois médecins choisis par la Cour constitutionnelle.
Sur les 14 candidats figurent, M. Boni Yayi (président sortant), Me Adrien Houngbédji et Abdoulaye Bio Tchané qui font figure de challengers.
Me Adrien Houngbédji, 68 ans, qui participe pour la cinquième fois (également la dernière vu son âge) à la compétition électorale présidentielle, est porté cette fois par un groupe de partis politiques réunis sous la bannière de l'"Union fait la Nation", dont les leaders sont pour la plupart frappés par la limite d'âge de 70 ans. Il s'agit de la Renaissance (RB) du président Nicéphore (1991-- 1996), du Parti social-démocratie de Bruno Amoussou (PSD), du Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep) de l'homme d'affaires Séfou Fagbohoun, de Force clé de Lazare Sèhouéto, du Rassemblement des démocrates libéraux (RDL Vivoten) de Sevérin Adjovi, auxquels ont fait allégeance d'autres formations politiques depuis l'annonce de l'élection.
Boni Yayi, né en 1952, est président de la République depuis 2006.
Abdoulaye Bio Tchané, 58 ans, ancien ministre des Finances et de l'Economie du président Mathieu Kérékou et président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) est, quant à lui, porté par une coalition dénommée "ABT", composé de petits partis politiques, de personnalités et d'anciens ministres du président Mathieu Kérékou (1996 -- 2006).
Deux anciens ministres du président sortant sont aussi dans la course. Il s'agit de l'ancien ministre de la Justice Victor Tokpanou et de son ex-collègue de la Santé, Dr Kessilé Tchalla.
Quatre députés en exercice sont également candidats pour la succession du président Boni Yayi.

 

Xinhua

Publié dans Afrique

Commenter cet article